Agriculteur traitant un champ aux pesticides – région de Lille, 2016 © Denis Charlet / AFP
© Denis Charlet / AFP

Région : un logiciel à la rescousse des terres vendues aux étrangers

Laurent Wauquiez, président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes veut développer un logiciel pour empêcher que les terres de la région ne soient rachetées par des capitaux étrangers.

Les agriculteurs français craignent de voir leurs terres rachetées par des étrangers, et notamment par les Chinois. Depuis quelques années, ces derniers n’ont pas manqué de montrer leur attirance pour la France. Un consortium chinois a ainsi racheté pas moins de 2 600 hectares entre 2014 et 2015 dans l’Allié et l’Indre rappelle Le Figaro. Pour lutter contre ce phénomène, le président du groupe Les Républicains, et président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de mettre en place un logiciel qui détectera les projets de vente des terres agricoles.

Grâce à un apport financier de 45 000 euros sur trois ans, le logiciel devrait mettre en lien la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer), qui recevra des alertes à propos des ventes, avec des acheteurs français. "L’objectif, c’est d’empêcher le fait que les Chinois rachètent nos terres et fassent de la spéculation financière dessus. Aujourd’hui vous ne pouvez pas acheter de terres en Chine. C’est de la folie de laisser à l’inverse nos terres pouvoir faire l’objet de démarches par fonds spéculatifs chinois. […] En Auvergne-Rhône-Alpes, on a eu ce coup de semonce qui a été pour nous une alerte. On a travaillé pour créer un bouclier de protection pour détecter les ventes de terre en amont et nous-mêmes intervenir avant les fonds de spéculation", explique Laurent Wauquiez à l’AFP.

Le président Emmanuel Macron a promis une loi sur le foncier agricole d’ici début 2019.

à lire également
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 7 octobre 2018

    La terre doit "appartenir" à ceux qui l'utilisent sans la dénaturer.
    Toutes ces magouilles de spéculation, d'achats possibles non réciproques (chine, france), ne sont que l'expression de l'outil monnaie, un outil qui corrompt (car les paysans ou propriétaires qui vendent aux chinois le font parce que ça rapporte plus).
    Du gros délire que ce monde là.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut