Région Rhône-Alpes : la gauche se divise sur le Tibet

"Les JO de Pékin, qui se dérouleront dans quatre mois, doivent être l'occasion de faire entendre nos voix en faveur des droits de l'homme et de la démocratie" est-il notamment écrit. Les conseillers régionaux seront appelés à se positionner en faveur ou non de 5 demandes faites par la Région Rhône-Alpes :
1/ la fin de la répression et la remise en liberté des personnes défendant la cause tibétaine arrêtées ces dernières semaines
2/ l'ouverture du Tibet à la libre circulation de l'information et l'accès de ce territoire à des observateurs internationaux.
3/ l'ouverture, par la Chine, de négociations sur le respect de l'identité tibétaine notamment en renouant le dialogue avec le Dalaï Lama.
4/ au Président de la République et au gouvernement français de boycotter la cérémonie d'ouverture si aucun signe fort n'est fait par les autorités chinoises en faveur du respect des droits du peuple tibétain.
5/ au Président de la République et au gouvernement français d'accueillir le Dalaï lama, prix Nobel de la paix, avec tous les égards qui lui sont dus.
Un mélenchonniste votera contre
Jean-Vincent Jehanno a d'ores et déjà annoncé qu'il ne votera pas ce vœu d'une portée toute symbolique. Conseiller régional PS, proche de Jean-Luc Mélenchon, il reprend a son compte le "coup de gueule" du
sénateur de l'Essonne qui a longuement expliqué sur son blog et dans différents médias qu'il n'était pas d'accord avec, ce qu'il nomme, la "propagande anti-chinois qui se développe en ce moment". "Ce vœu ne se distingue pas de l'ambiance générale qui apporte tout son soutient au Dalaï-Lama, explique le Conseiller régional socialiste. Le Dalaï-Lama ne veut pas d'un régime démocratique mais d'une théocratie, sorte de nouveau Vatican en soutane orange". Pour Jean-Vincent Jehanno, la répression est condamnable mais "il semble que les premiers actes de violence ont été l'oeuvre des Tibétains eux-mêmes (...) Bien sûr, il ne s'agit pas de me placer du côté des matraqueurs chinois. Mais il faut plus de lucidité sur cette question. ça n'a pas de sens d'appeler à boycotter la cérémonie des JO d'autant que l'ensemble des autres relations culturelles et économiques avec la Chine se déroulent normalement. En mai Jean-Jacck Queyranne va fêter, en Chine, les 20 ans de la collaboration culturelle et économique, entre Shanghaï et la Rhône-Alpes ! Il n'y a qu'un appel à l'ONU et ses organes de régulation qui serait cohérent".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut