Queyranne : “Wauquiez exploite le business de la peur”

Jean-Jack Queyranne, président PS du conseil régional candidat à sa succession, est l’invité de L’Autre Direct. Il assène de vives critiques à l’égard de son rival Laurent Wauquiez et défend son bilan.

Laurent Wauquiez “presque pire que le candidat FN”

Alors que la sécurité s’est invitée dans la campagne des régionales, Jean-Jack Queyranne tacle son rival Laurent Wauquiez : "Le candidat de la droite, presque pire que le candidat Front national, exploite le business de la peur. En matière de sécurité, nous avons pris nos responsabilités après les attentats de janvier en renforçant la sécurité dans les lycées."

Sur les TER, Jean-Jack Queyranne promet que des "travaux considérables" sur les rails seront engagés pour améliorer la ponctualité des lignes, notamment Lyon-Grenoble. Critiqué sur la gestion des finances de la région, Jean-Jack Queyranne oppose les études de cabinet de notation. "Il dit “On va réduire les dépenses de 300 millions” et en même temps “On va financer l’A45, le maintien à domicile des personnes âgées, des primes à l’embauche”. Je ne vais pas répondre à M. Wauquiez, qui assène des contre-vérités depuis des semaines", développe Jean-Jack Queyranne. Le président sortant se défend aussi sur la hausse des impôts régionaux.

Alors que quatre sondages consécutifs le donnent à égalité avec Laurent Wauquiez, Jean-Jack Queyranne continue son œuvre de diabolisation de son rival pour fédérer l’électorat de gauche : "Les centristes sont silencieux. C’est Laurent Wauquiez qui mène le bal, qui va à la Manif pour Tous pour faire des déclarations sur les racines chrétiennes de France. C’est lui qui s’exprime dès le lendemain des attentats. Un maire de Lyon avait dit : “Il vaut mieux perdre une élection que son âme”."

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut