Alstom Villeurbanne
Capture d’écran google street map

Quand Alstom Villeurbanne travaille pour le métro d’Amsterdam

Après avoir équipé d’une solution de contrôle les trains de la ligne 52 du métro d’Amsterdam, Alstom Villeurbanne pourrait être impliqué dans l’équipement de quatre autres lignes d’ici 2019.

Le savoir-faire des Français contribuera au bien-être des Néerlandais. En effet, la ligne 52 qui relie la ville du nord au sud sera équipée du système Urbalis 400 d’Alstom, une solution de contrôle des trains basée sur la communication (CBTC). En 2012, l’entreprise remportait un contrat auprès de l’autorité des métros et tramways de la ville (MET). Il prévoyait également d’équiper les lignes 50, 51, 53 et 54 d’ici 2019. Une opération de grande envergure puisqu’au total, le système CBTC recouvrira 39 kilomètres de réseau et 40 stations. "Alstom est très heureux de prendre part à ce projet unique et d'accompagner GVB et MET dans leur engagement à offrir à leurs passagers un service plus rapide et plus fiable sur les lignes les plus fréquentées du système", a confié le vice-président Senior Alstom Europe, Gian-Luca Erbacci. Une reconnaissance qui s’étend jusque dans la région Lyonnaise puisque Alstom Villeurbanne a contribué à la fabrication des produits électroniques de signalisation. Cependant, cette situation pourrait changer dans les années à venir. En effet, depuis l’obtention des contrats, Alstom a revendu sa branche énergie au leader américain General Electric. Quant à sa branche ferroviaire, elle doit fusionner avec le groupe Allemand Siemens d’ici 2019. Dorénavant, les tâches productives pourraient être distribuées autrement.

à lire également
Métro de Lyon, la station Bellecour – Mars 2019 © Antoine Merlet
Suite à un bagage oublié, l'ensemble des métros de Lyon ont dû être arrêté jeudi pendant une heure. Une plainte va être déposée. Laisser son sac sans surveillance, ça peut coûter cher. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut