Protection des oiseaux dans la Drôme : des agriculteurs au secours de chouettes

La ligue pour la protection des oiseaux sollicite des agriculteurs drômois pour poser des nichoirs pour protéger l’effraie des clochers, espèce considérée comme vulnérable dans la région.

Sur la liste rouge des espèces vulnérables en Auvergne-Rhône-Alpes cette chouette à la face blanche en forme de cœur a besoin de nichoir afin de se reproduire. A ce jour 69 nichoirs sont installés dans le département et les plus efficaces sont ceux qui se trouvent dans des fermes puisque les granges sont un habitat traditionnel de l’effraie des clochers. Les hangars agricoles modernes quant à eux en structure métallique et souvent ouverts ne conviennent pas.

L’analyse des déjection par la LPO Drôme-Ardèche montre que l’effraie des clochers est un allié des agriculteurs puisqu’elle se nourrit à 80% de rongeurs. En 2002 la LPO affirmait que deux nichoirs situés près de Grignan et Valences ont été utilisés pour la reproduction.

La LPO souhaite créer un réseau de nichoirs puisque selon elle les jeunes s’établissent dans un rayon de 10 kilomètres.

 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut