Protection de l'enfance : "pas de perspective à la métropole de Lyon"

Auteur du "Placé, déplacé" Adrien Durousset était l'invité de l'Autre Direct pour nous parler de son parcours, des difficultés qu'il a rencontrées avec ses familles d'accueil et avec l'administration tout au long de sa jeunesse, mais aussi du transfert des compétences de la protection de l'enfance du département à la métropole.

Placé à l'âge de 5 ans en 1997 par une ordonnance d'un juge pour enfant, Adrien Durousset était dans l’autre direct pour nous parler de son parcours d’enfant "Placé, déplacé" dont il a tiré un livre. Un parcours où son avis n’a jamais été pris en compte explique-t-il : "Quand j'ai été placé en famille d'accueil ça s'est mal passé. Ça s'est terminé en tentative de suicide. Quand j'ai voulu dénoncer ce qu'il s'est passé, on a dit que je disais n'importe quoi. J'ai eu affaire à une administration sourde et muette."

Son statut d’enfant de la DASS lui colle aussi à la peau et est difficile à effacer : "On me ramène à mon statut d'enfant placé en disant que 'je n'y arriverai jamais dans ma vie', que de toute façon j'ai 'un parcours chaotique'. Quand j'ai fait une tentative de suicide, des travailleurs sociaux ont dit que je ne m'en sortirai jamais ou alors que je finirais SDF."

"À ce jour, il n'y a pas de perspectives concrètes pour la protection de l'enfance au sein de la métropole de Lyon"

Pour les faire mentir, il décide alors de "prendre le problème à bras le corps malgré le manque d'amour et d'affection que j'ai eu. Je voulais prouver que je suis un jeune comme tout le monde et pas seulement 'un jeune de la DASS'", confie-t-il au micro de l’Autre Direct.

Aujourd’hui diplômé et inséré dans la vie active, il veut partager son expérience et l’utiliser en politique. En 2015, la métropole de Lyon a récupéré les compétences de la protection de l'enfance. Un transfert qui n’a pas été que bénéfique selon Adrien Durousser : "À ce jour, il n'y a pas de perspectives concrètes pour la protection de l'enfance au sein de la métropole de Lyon. On ne sait pas ou l'on va. En tant que jeune placé, j'aimerais savoir ce qu'ils ont comme feuille de route."

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut