Un box aux urgences de Lyon Sud
©Tim Douet

Près de Lyon, un patient âgé resté 120 heures sur un brancard aux urgences

Plus de 200 services d'urgence sont en grève dans toute la France pour dénoncer un manque de moyens humains et financiers. Témoin malheureux de cette crise des urgences, un septuagénaire est resté 120 heures sur un brancard au CHU de Saint-Étienne cette semaine.

Un septuagénaire a vécu un véritable calvaire au CHU de Saint-Étienne. D'après Le Progrès, il serait sorti de l'hôpital ce mardi 30 juillet, après  avoir passé 120 heures sur un brancard, sans chambre. Un des symptômes de la crise que traversent les urgences dans toute la France. Plus de 200 services d'urgence sont toujours en grève pour dénoncer un manque de moyens humains et financiers alors que le nombre de patients augmente.

Pour Romain Merdji, porte-parole des infirmiers urgentistes stéphanois en grève interrogé par Le Progrès, le cas de ce patient reflète un "engorgement majeur" des services d'urgence. En cause, des pathologies lourdes toujours plus nombreuses à traiter, des personnes âgées plus nombreuses aussi en raison de la canicule, des effectifs qui ne sont parallèlement pas augmentés et des fermetures de lits. "Les conditions de travail sont terribles, surtout pour les patients", conclut l'infirmier. Pour éviter qu'une telle situation ne se reproduise, le personnel du CHU de Saint-Étienne demande l'embauche de cinq personnes supplémentaires.

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut