Hôtel de police © Tim Douet
© Tim Douet

Près de Lyon : le gérant d'une entreprise braqué à coups de crosse

Le gérant d'une entreprise de Vénissieux a été braqué mardi soir alors qu'il quittait ses bureaux. 

Mardi soir vers 19h45, le gérant , âgé de 56 ans, d’une entreprise située rue Fernand Pelloutier à Vénissieux s’apprêtait à quitter son entreprise quand un individu encagoulé et muni d’une arme de poing lui demandait de le conduire au coffre-fort. Dans le sas permettant d’accéder aux bureaux, une bagarre éclatait et le malfaiteur portait deux coups de crosse au visage et sur la tête du gérant. Au cours de la bagarre, le gérant appuyait involontairement sur le bouton de l’interphone générant une sonnerie que l’agresseur a visiblement interprété comme une alarme. Il a alors pris la fuite. Une enquête a été ouverte au sein de la brigade criminelle de la Sûreté départementale pour retrouver l'individu. L'ITT du gérant est à déterminer.

à lire également
L'épisode de pollution aux particules fines se poursuit à Lyon ce week-end. La circulation différenciée est maintenue dimanche. Seuls les véhicules avec une vignette Crit'Air 0, 1 ou 2 ont le droit de circuler à Lyon, Caluire et Villeurbanne.
3 commentaires
  1. JANUS - 10 juillet 2019

    Fumier de braqueur !

  2. vieux caladois - 10 juillet 2019

    bientôt Lyon Capitale va être obligé d'ouvrir une nouvelle rubrique : faits divers avec violences...qui sera facilement alimentée tous les jours et heure par heure !

  3. Abolition_de_la_monnaie - 10 juillet 2019

    Voyons, ne vous plaignez pas de ces faits divers, ils nourrissent plein de gens ! (média pour faire du clic, publicités, assurances, équipement de surveillance, etc, etc !) :o)
    Et ça va continuer tant qu'on utilisera de la monnaie car le vol pour le fric est la principale motivation de toutes ces violences !
    Le reste, est lié à l'éducation qui est maintenue à un niveau ras les pâquerettes parce que la psychologie et la philosophie ne sont pas enseignés dans les écoles (question de coûts et de volonté de maintenir une élite dirigeante "pour le bien de tous", loin de la démocratie réelle directe qui exige des citoyens conscients et intelligents).

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut