La rivière Morgon, dans le Beaujolais © Antoine Merlet
La rivière Morgon, dans le Beaujolais © Antoine Merlet

Près de Lyon, de l'huile et du fioul déversés dans un cours d'eau

Des litres d'huile de vidange et de fioul ont été déversés ce week-end dans un cours d'eau de La Maladière, près de Bourgoin-Jallieu.

Le cours d'eau brillait d'étranges reflets ce lundi à La Maladière, près de Bourgoin-Jallieu. Une ou plusieurs personnes auraient profité du week-end pour déverser dans l'eau des litres d'huile de vidange et de fioul. Prévenu par les pompiers ce lundi après-midi, Jean-Pierre Girard, 1er adjoint au maire, évoque "un acte d'incivilité, suffisamment important pour constituer une pollution dangereuse". L'élu n'exagère pas. D'après l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), "les huiles usagées sont classées dans la catégorie des déchets dangereux". Elles sont aussi la première source de pollution des eaux de ville : un litre d'huile de vidange peut s'étendre sur une surface de 1 000 m².

Le liquide poisseux flottait à la surface et s'était également répandu sur les berges de la rivière. "Avec les fortes pluies, l'huile était bien visible à la surface de l'eau, explique l'élu. Et c'est tant mieux. Une entreprise est immédiatement venue curer la zone, pour empêcher que l'huile ne finisse par rentrer dans la terre et contaminer la nappe phréatique."

Si le danger est désormais écarté, une enquête a été ouverte pour retrouver la ou les personnes à l'origine de ce déversement sauvage.

à lire également
ONL orchestre orgue
 C’est l’ouverture de saison à l’Auditorium et l’occasion pour le public lyonnais de découvrir à l’œuvre le nouveau directeur musical de l’Orchestre national de Lyon (ONL).
3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 1 août 2019

    Crime contre l'humanité, ni plus ni moins.

  2. Zone de non droit ! - 2 août 2019

    Tous ne sont pas conscient de la détresse climato-écologique... ou s'en foutent !
    Comme ces 37% des automobilistes du réseau Vinci qui avouent jeter leurs déchets par leurs fenêtres de voiture ! ou ces personnes qui roulent en hybride et qui jettent leur gobelet de café dans les bouchons en centre ville.
    On a beau engager des politiques pour changer de voiture, d'économiser l'énergie tant que des comportements comme ceux-ci existeront le devenir écologique de notre planète sera incertain.
    On peu téduquer les individus mais il faut du temps, et notre planète en a-t-elle ?
    Ces comportements doivent être sanctionnés et leurs auteurs doivent être pénalisés financièrement car c'est finalement le seul argument qui les touchera.
    On entend déjà les excuses pour ne pas payer tel je ne suis pas solvable. Certes... mais monsieur, madame, tu prends un balai, un sac car pas d'argent tu consacres du temps et tu nettoies. Point barre.

    1. Abolition_de_la_monnaie - 2 août 2019

      Il existe des associations d'éducation (de sensibilisation) à ces problèmes à Lyon, engagez-vous ! 🙂
      Exemple, CIE (conscience impact écologique).

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut