Pourquoi Genève réclame la fermeture de la centrale du Bugey

Lisa Mazzone, conseillère nationale de l'Assemblée nationale fédérale suisse et porte-parole des Verts de Genève, est l'invitée de L'Autre Direct. Elle explique la raison de la plainte contre X déposée par la ville de Genève pour mise en danger d'autrui visant la centrale du nucléaire du Bugey dans l'Ain. "Cette vieille casserole doit être arrêtée tout de suite", explique Lisa Mazzone.

Le 2 mars, la ville et le canton de Genève ont porté plainte contre X pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui et pollution des eaux auprès du Pôle santé du tribunal de grande instance de Paris. Une démarche qui vise la centrale nucléaire du Bugey dont les collectivités genevoises réclament la fermeture. Lisa Mazzone, conseillère nationale de l'Assemblée nationale fédérale suisse écologiste, était à Lyon ce mercredi à l'invitation des élus EE-LV lyonnais. Elle explique les raisons de l'action en justice des collectivités de Genève  : "notre population est mise en danger par cette centrale qui est à 70 kilomètres de nous (…) Il y a des dysfonctionnements à répétition dans cette centrale. Elle est désuète. Et puis le canton de Genève estime que le nucléaire est une technologie dangereuse (… quand il y a un accident, les rayons nucléaires ne s'arrêtent pas aux frontières".

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut