Pour Daniel Ibanez, les 30 milliards du Lyon-Turin sont injustifiables

Daniel Ibanez, opposant à la ligne Lyon-Turin et candidat du Rassemblement aux régionales, est l’invité de L’Autre Direct. Il explique les errements de ce projet de ligne ferroviaire et les conflits d’intérêts qui émaillent le dossier.

Au lendemain de la diffusion d'un documentaire de France 3 sur le Lyon-Turin, un projet à 26 milliards d'euros, L'Autre Direct interroge l'un des principaux opposants à ce projet.

Pour Daniel Ibanez, la création de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin n'est pas nécessaire puisqu'une ligne existe déjà et que des travaux de modernisation ont été effectués. "Ils ne font passer que 20 trains alors que 120 pourraient passer. Nous sommes pour utiliser la voie existante maintenant. Comment peut-on laisser les camions sur la route ? On ne peut pas dire qu'il y a un besoin tant que la ligne existante n'est pas utilisée", explique-t-il.

Daniel Ibanez dénonce aussi des conflits d'intérêts autour du Lyon-Turin et le manque de transparence des deux parlementaires qui se sont penchés sur le financement de cette ligne à grande vitesse.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut