© Tim Douet

Porter un casque audio à vélo, ça peut coûter cher à Lyon

Depuis plusieurs semaines, les policiers verbalisent plus régulièrement les infractions des cyclistes à Lyon. Dans le viseur, ceux qui ne respectent pas les feux rouges, mais aussi ceux qui tiennent leur téléphone à la main ou un casque audio sur les oreilles.

Vaste opération de police jeudi matin rue Garibaldi à Lyon. Les conducteurs qui ne respectaient pas les 50 km/h sur le secteur étaient dans le viseur des forces de l'ordre (lire ici). Les dernières opérations étaient essentiellement tournées vers les cyclistes, mais ce jeudi, aucun n'a été verbalisé, pour la simple et bonne raison qu'ils se font très rares sur ce secteur en dehors des heures de pointe.

Pas de pitié pour les écouteurs sur ou dans les oreilles

Pour autant, la phase de pédagogie les concernant et bien terminée et les policiers n'hésitent plus à distribuer des amendes lorsqu'ils constatent une infraction. Mi-juin, lors d'une opération de police, 42 cyclistes ont ainsi été verbalisés pour non-respect du feu rouge, deux pour usage du téléphone portable tenu en main, un pour non-respect du feu orange et 16 pour avoir circulé avec des écouteurs sur les oreilles.

Ce dernier point a pu surprendre plus d'un cycliste et il n'est pas rare d'en croiser avec des écouteurs sur les oreilles. Pourtant, qu'il s'agisse d'un casque audio à réduction de bruit qui créait une bulle, de simples d'oreillettes qui laissent passer tous les sons extérieurs, ou d'un kit mains libres dans une seule oreille, la loi est la même pour les cyclistes, motards et automobilistes. L'article  R412-6-1 du Code de la route stipule que "l'usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est
interdit. Est également interdit le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité". Cette infraction est passible d'une amende de 135 euros (et une perte de trois points sur le permis pour les conducteurs et motards).

 

Les règles à respecter à vélo à Lyon et celles qui n’existent pas

à lire également
En réalisant le grand dôme de l'Hôtel-Dieu, Jacques-Germain Soufflot a signé une architecture néo-classique qui amalgame les prescriptions de la légèreté gothique à la magnificence antique. Un chef- d'oeuvre qui raconte la grande et les petites histoires de Lyon. Et c'est en libre accès. 
11 commentaires
  1. vieux caladois - 20 juin 2019

    et les sourds ?

    1. Florent Deligia - 20 juin 2019

      On va finir par croire que vous commentez les papiers sans les lire : "à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité".

  2. raslebol69 - 20 juin 2019

    "les policiers verbalisent plus régulièrement les infractions des cyclistes":
    Au lieu de pratiquement jamais ce sera presque jamais. Pour l'instant on ne voit rien venir (vu en début de semaine, rue de la Ré un cycliste s'est contenté de descendre de vélo juste devant trois policiers qui ne lui ont même pas fait une réflexion, il faut croire qu'ils avaient l'ordre de fermer les yeux).

    1. tc.olivier - 21 juin 2019

      "il s'est contenté de descendre de vélo" -> il est devenu piéton.
      Même si les piétons doivent aussi respecter le code de la route, ce n'est pas en les verbalisant que l'on obtiendra une baisse de la mortalité.

  3. Abolition_de_la_monnaie - 21 juin 2019

    J'espère qu'un jour on verbalisera (après avoir fait une bonne pédagogie) tous les piétons qui ne traversent pas dans les passages piétons (sauf lorsque la distance est dépassée comme le prévoit le code de la route), et ceci, uniquement lorsque le bonhomme est vert.
    Car lorsque les piétons ne respectent ni les feux, ni les passages, certains cyclistes se disent : il ou elle ne respecte pas ? Pourquoi le ferai-je ?
    Puis l'automobiliste voit le cycliste griller le feu, et il se dit "c'est dégueulasse ! il a le droit de passer et moi je reste là comme un con à attendre alors que je dépense beaucoup d'argent pour avoir une voiture !"
    .
    Donc, faisons respecter le code de la route pour absolument toute personne qui l'emprunte, du piéton au cycliste, en passant par les trottinettes, voitures camions et bus.
    Na. 🙂

    1. vieux caladois - 24 juin 2019

      avez-vous remarqué que c'est un peu comme l'état de l'eau (liquide à l'état normal, solide quand gelée et gazeux quand bouillie) les gens passent d'un état à l'autre : piétons, cyclistes, automobilistes...et chaque fois ils semblent ne pas se rendre compte du respect des autres alors que eux mêmes ils font partie de chaque catégorie contre les deux autres...

  4. tupousseslebouchonunpeutroploin - 24 juin 2019

    Un cycliste grille le rouge devant 2 policiers motards devant moi. Je passe au vert, plus loin je me fais arrêter pour mes écouteurs (le son n'était pas fort pour me permettre d'entendre la circulation).
    135€ c'est exactement le même montant que pour la conduite sous plus de 0,2g /L sg. !!

    Donc à jeun, en respectant la circulation et les autres conducteurs, mais avec un peu de musique pour éviter d'entendre les commentaires à la c... certains exemplaires peu fins de la gente masculine qui découvrent tous les jours que les femmes ont des jambes aussi (dis donc!) je suis contrainte à une amende de 135€.
    Finalement on en vient à comprendre les imbéciles qui écoutent la musique à fond dans la voiture avec leur 4ème canette de bière à la main,....

    1. Abolition_de_la_monnaie - 24 juin 2019

      Arriver à prendre le risque d'un accident avec des écouteurs pour ne plus entendre des commentaires d'abrutis... est-ce bien raisonnable ?

      1. vieux caladois - 24 juin 2019

        pas bien compris

        1. Abolition_de_la_monnaie - 24 juin 2019

          Certains ont le réflexe de mettre à fond la télé et le journal de 20h pour ne pas entendre leurs voisins, d'autres portent un casque ou des écouteurs musicaux pour se faire une bulle et ainsi ne plus entendre les cons... Une sorte d'autisme volontaire.

          1. vieux caladois - 24 juin 2019

            moi pas de problème : je ne regarde plus aucun JT et je me régale avec une saison au Zoo, méconnue mais de grande qualité !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut