Pollens : pourquoi les personnes allergiques vont souffrir ce vendredi

Les personnes souffrant d'allergie aux pollens de graminées vont déguster ce vendredi, faute à un temps sec et au vent qui va brasser les allergènes.

Vous souffrez depuis plusieurs jours déjà d'allergie faute aux pollens de graminées ? Et bien ce vendredi ce sera encore pire ! Yeux qui grattent, qui piquent, nez qui coule, éternuement et démangeaisons dans la gorge… Tous ces symptômes pourraient bien être encore majorés ce vendredi.

En cause notamment le pic de concentration en pollens de graminées mesuré par les instituts de surveillances aérobiologiques. Des pollens très volatiles avec le temps chaud de ces derniers jours. Et les choses ne vont pas s'arranger ce vendredi, un vent du sud soufflant en rafales à plus de 50km/h devrait brasser encore plus les pollens qui peuvent être transportés jusqu'à plusieurs dizaines de kilomètres de la plante émettrice.

Une personne sur quatre souffre d'allergie aux graminées

Selon les recommandations des autorités sanitaires, les personnes les plus sensibles doivent limiter tout effort physique en extérieur et favoriser les sorties tôt le matin, lorsque la concentration de pollens dans l'air est encore assez basse. Il convient également d'éviter le plus possible tout contact avec les plantes allergènes et de ne pas étendre son linge à l'extérieur. Les pollens viennent en effet se fixer dans la fibre du tissu.

Le rhume des foins est loin d'être anecdotique. En France, il toucherait une personne sur quatre.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut