policier municipal
©AFP/Gerard Julien

Policier tué : le maire de Grigny lui rend hommage

Le maire de Grigny, ville où habitait le policier municipal qui a perdu la vie dans la nuit de mercredi à jeudi, rend hommage au jeune homme.

Dans un communiqué de presse, le maire de Grigny, Xavier Odo, se dit "horrifié" par la mort de Yassine Z., le policier municipal de Vénissieux tué dans la nuit de mercredi à jeudi alors qu'il avait engagé une course-poursuite avec un véhicule volé commettant de graves et dangereuses infractions au Code de la route. Le jeune homme, marié, vivait dans la commune de Grigny depuis un an.

"Face à cette mort tragique, personne ne peut rester insensible. Personne ne peut éviter de constater les conditions dans lesquelles nos représentants des forces de l'ordre exercent leurs missions : un climat de plus en plus violent. En tant que maire, comme nombre de mes collègues, je m'interroge sur la manière dont la police municipale doit prendre sa place dans la lutte contre la délinquance et l'insécurité, des fonctions pourtant régaliennes et auxquelles l’État ne peut se soustraire", écrit Xavier Odo, qui annonce qu'une minute de silence sera observée lors du prochain conseil municipal.

Un autre policier municipal a été grièvement blessé lors de ce drame. Il est toujours hospitalisé, mais ses jours ne sont pas en danger.

à lire également
"Il y a trop de monde dans les rues", s'est emporté le directeur général des Hôpitaux de Paris. A Lyon, le même phénomène a été constaté samedi. Oui, il fait beau, mais il faut rester chez soi. Les contrôles routiers comme piétons sont renforcés ce week-end.
Faire défiler vers le haut