Phase 2 du Confluent : Lyon s'offre Herzog et de Meuron

Ca y est, c'est enfin décidé ! Le choix n'était vraiment pas facile à élaborer d'autant plus que la commission devait trancher dans une liste dorée de trois autres concurrents dont Bruno Fortier lauréat du grand prix d'urbanisme en 2002 , Treuttel-Garcia-Treuttel et MVRDV/territoires, tous reconnus pour leur qualité de concepteur. Mais une source proche du dossier nous souflle que le match s'est joué entre les hollandais MVRDV et les suisses Herzog et De Meuron. Et ce sont les suisses qui l'ont emporté.

Jacques Herzog et son équipe avaient déjà convaincu de grandes métropoles internationales avec, par exemple, l'énorme bâtiment de la Tate Modern adoptée par les Londoniens et le Stade olympique de Pékin dénommé par les chinois sous le sobriquet de Nid d'oiseau.

Architecture et Nature

Mais ce que semble avoir apprécié le jury, c'est la compréhension que les architectes ont eu de la Confluence, ainsi que de l'ampleur du projet à relever. L'équipe dans son travail de morphologie urbaine a notamment séduit par la présentation d'un lien constant entre architecture et nature dans un concept proche de la " rurbanité ". La différence d'environnement plus minéral par rapport aux berges de la saône était une contrainte à dépasser. L'autre enjeu de taille consistait à préserver la pointe de la presqu'île qu'Herzog et De Meuron jugent comme étant un lieu fragile qu'il s'agit de préserver. Dans une tâche aux multiples ambitions, il s'agira pour l'agence suisse de penser un plan d'aménagement définitif des 24 hectares dont la plus grande partie est occupée par l'ancien marché de gros transféré depuis janvier à Corbas.

Trois sujets massifs pour la phase 2

La réalisation d'une 'grand place' (qui pourrait accueillir un grand équipement culturel) dans le prolongement de la place nautique, le désenclavement du port Rambaud, l'imagination d'une entrée de ville avec les contraintes autoroutières sont les trois sujets les plus massifs de l'aménagement de phase 2 du Confluent. L'autre tâche, plus compliquée, sera de concilier histoire et modernité des quais Perrache auxquels les habitants du quartier restent attachés. Ce n'est que début 2010 qu'Herzog et De Meuron concerteront les Lyonnais en leur présentant les premières esquisses de leurs solutions concernant les différentes missions qui leur ont été confiées.

Une conférence de presse aura lieu le 23 juin prochain à Paris en présence de Gérard Colomb afin de connaître plus en détail l'élaboration concrète de leur projet d'aménagement.

Anaïs Beltran

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut