essence

Pénurie d'essence : "situation pas du tout préoccupante dans le Rhône"

Une pénurie de carburant touche actuellement certaines régions françaises. La préfecture du Rhône a cependant indiqué que la situation "n’était pas du tout préoccupante dans le département" et a demandé aux usagers "d’éviter d'aller faire des réserves ou le plein pour rien".

Alors que la grève des conducteurs de camions transportant des carburants se poursuit en France et que certaines régions connaissent actuellement une pénurie de carburant, la préfecture du Rhône a indiqué que la situation n'était "pas du tout préoccupante dans le Rhône". "Les perspectives ne sont pas inquiétantes non plus", a-t-elle ajouté. Pour le moment, seules trois stations-service sont en pénurie partielle dans le département.

La préfecture a appelé les conducteurs "au civisme". "Il faut éviter d'aller faire des réserves ou le plein pour rien, parce ce que c'est ce qui peut créer la pénurie alors que l'on n'est pas du tout dans la situation de l'an passé." "Lors de l'épisode de l'année dernière, il y avait eu certes des blocages, mais la pénurie s'était accélérée par le comportement d’usagers", a rappelé la préfecture.

À l'appel de la CGT, les transporteurs de matières dangereuses ont lancé un mouvement de grève vendredi dernier pour demander l'amélioration de leurs conditions de travail.

Retrouvez ci-dessous la carte des pénuries en France.

à lire également
Nathalie Perrin-Gilbert, à l’hôtel de ville de Lyon – novembre 2018 © Tim Douet
Gérard Collomb a fait l’impasse, comme depuis quatre ans, sur les vœux du 1er arrondissement. Un choix qui lui a permis de s’éviter une charge sévère contre son modèle lyonnais. Sur l’estrade, Nathalie Perrin-Gilbert, la maire de l’arrondissement, s’en est surtout servie pour présenter son contre-modèle : plus participatif, moins porté sur le béton et le marketing territorial.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut