fourvière

Pédophilie : nouvelle perquisition à l'évêché de Lyon

Deux mois après leur première visite dans les locaux du diocèse, les enquêteurs ont cette fois perquisitionné les bureaux du vicaire judiciaire, Nicolas de Boccard.

Seconde perquisition à l'évêché de Lyon. Alors que des nouvelles révélations venaient étayer hier les accusations de gestion silencieuse de l'affaire Preynat de la part du diocèse, des sources proches de l'enquête, et reprises par l'AFP, évoquent une perquisition des bureaux de Nicolas de Boccard. Selon elles, le vicaire judiciaire du diocèse, en charge notamment du lancement des procédures canoniques, aurait reçu la visite des enquêteurs au cours de la semaine. Le 30 mars dernier, une première perquisition avait été opérée au siège du diocèse.

L'opération visait à recueillir des informations dans le cadre de l'enquête préliminaire lancée suite aux plaintes pour non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs et mise en danger d'autrui déposées par quatre des 67 victimes du père Preynat. Les plaintes visent le cardinal Barbarin, mais aussi son directeur de cabinet, Pierre Durieux, la déléguée épiscopale, Régine Maire, et le vicaire Xavier Grillon.

Mois de juin chargé pour le diocèse

Les proches de l'archevêque, notamment Pierre Durieux et Régine Maire ont récemment été entendus par les enquêteurs. L'audition de l'archevêque de Lyon devrait avoir lieu ce mois-ci. Les conclusions de l'enquête préliminaire sont attendues dans la foulée.

Les échéances judiciaires se multipliant, les semaines à venir s'annoncent difficiles sur la colline de Fourvière. Prochain coup de Stabilo sur le calendrier du diocèse : ce vendredi 10 juin. C'est à cette date que sera rendue la décision de la chambre d'instruction de l'affaire Preynat quant à la prescription ou non des fais reprochés au prélat.

Lire aussi : Lyon : un majeur abusé par un prêtre demande une enquête canonique

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut