Lycée du Parc
© Manon Millet

Parcoursup : que faire face à tous ses vœux refusés ?

Ce mercredi, suite aux premiers résultats de Parcoursup, le rectorat de l'Académie de Lyon s'est réuni avec les représentants d'établissements secondaires et supérieurs de la région. Ensemble, ils ont présenté la démarche à suivre pour les élèves sans affectation.

La région Auvergne-Rhône-Alpes se place dans la moyenne nationale quant aux premiers résultats de Parcoursup. Environ 50 % des élèves de la région ont reçu une proposition d'acception, pour au moins un de leurs voeux. Pour l'autre moitié qui n'a pas encore été admise, le rectorat présentait les solutions pour trouver une affectation.

Les élèves qui ont reçu que des réponses négatives ont eu la possibilité de saisir une Commission d'accès à l'enseignement supérieur (CAES), dès le mardi soir. Ce mercredi, la commission a déjà été saisie plus de 192 fois. La CAES réexaminera alors les dossiers ainsi que la motivation des candidats grâce à un accompagnement individuel. Elle proposera ensuite aux lycéens des affectations sur les filières encore disponibles. La création de places supplémentaires a même été évoquée, notamment pour les BTS, IUT, ou classes prépa. Le gouvernement devrait décider, d'ici peu, la création de ces places, mais la décision reste encore incertaine. "Il faut traiter tous les candidats de manière humaine. Explique Yves Flammier, chef du service académique d'information et d'orientation, c'est pour cette raison qu'à travers un accompagnement personnalisé et une médiation, nous réexaminons les profils des candidats, leurs dossiers, ainsi que leurs préférences d'orientation, pour les accompagner au mieux dans les études supérieures."

Pour les élèves sur listes d'attente et pour ceux sans proposition d'acceptation, il faudra patienter jusqu'au 7 juillet s'ils n'ont toujours pas obtenu d'affectation d'ici là. À cette date ils pourront enfin saisir la CAES afin de faire réexaminer leur dossier, de la même manière que pour les candidats ayant obtenu que des réponses négatives. Un suivi personnalisé sera alors aussi mis à disposition.

à lire également
Agnès Marion
"S’il vous plaît, présentez-moi la dame qui a décidé, étant parfaitement instruite, d’avoir sept, huit, neuf enfants". La petite phrase sortie d'un discours d'Emmanuel Macron prononcé le 26 septembre à New-York à propos de l'éducation des femmes et de la natalité en Afrique provoque des réactions du monde entier sur les réseaux sociaux. À Lyon, l'élue RN à la région Agnès Marion s'est fendue de son tweet. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut