Opération escargot sur la portion de l'A7 de Lyon

Depuis le musée des Confluences et tout le long de la portion de l'A7 amené à être déclassée, une manifestation organisée par la fédération Fracture mènera une "opération escargot" cet après midi pour montrer leur mécontentement.

"Nous voulons bien soutenir l'amélioration des conditions de vie au cœur de la ville de Lyon mais pas au prix des inconvénients accumulés dans notre secteur" explique à France 3 Rhône Alpes Gilles Renevier, président de la fédération régionale des associations contre le train en zone urbaine et pour le respect de l'environnement (Fracture). Cet après-midi, plusieurs bus et un millier de personnes sont attendus pour manifester entre Saint-Pierre-de-Chandieu et Lyon en passant par la vallée de L'Ozon, Saint-Romain-en-Gal, Condrieu et le sud de Lyon. Les maires de Toussieu, Chaponnay, Marennes, Saint-Pierre de Chandieu, Mions, Saint-Symphorien d'Ozon, Communay et Simandres se joindront au cortège.

Un symbole pour Gérard Collomb

Les manifestants se rendront à la préfecture du Rhône pour remettre un courrier de revendication au préfet Michel Delpuech, dont une copie est également adressé à Alain Vidalies, secrétaire d'Etat chargé des Transport. Si cette manifestation est d'abord organisé contre le contournement ferroviaire, une opération escargot mené spécialement à l'attention de Gérard Collomb est prévue sur l'autoroute A7 depuis la Confluence. Les véhicules circuleront entre 10 et 20 km/h pour protester contre le troisième anneau routier qui pourrait également passer par le Val d'Ozon, dans le prolongement de l'A432. Les manifestants demandent à ce que les tracés de contournement ferroviaires et autoroutiers passent "réellement à l'extérieur de la Métropole" et non par Val d'Ozon.

à lire également
Vendredi 21 février, le conseil du Sytral vote pour la résiliation du contrat Rhônexpress. Le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, exulte. Après plus d'une heure de débats et de doutes, il sait qu'il aura les douze voix requises pour faire passer cette mesure sans possible retour en arrière. Lors du vote final, il lève les deux bras faisant le V de la victoire. À côté de lui, Gérard Collomb croise les bras. La mine sombre, il est KO. Son ancien dauphin, devenu dissident, vient de porter un coup à sa conception du modèle lyonnais.
3 commentaires
  1. Jean Jaurès - 1 mai 2016

    Le COL (Contournement Ouest de Lyon) est évidemment la meilleure solution! Ne pas le reconnaître, c'est ne pas être honnête! (pour ne pas dire malhonnête...).

  2. Abolition_de_la_monnaie - 2 mai 2016

    Le COL, c'est encore plus de pollutions, encore plus de destructions de terres agricoles, encore plus détruire l'avenir simplement pour faire des 'bénéfices' (mot polis) immobiliers le long des quais à Lyon 2ème -confluences. (regardez à qui appartiennent les immeubles et autres terrains bientôt à bâtir)

  3. Robes Pierre - 2 mai 2016

    Et pourtant A45 et COL auraient déjà dus être réalisés , avec la rengaine habituelle , la terre, les ptits zoiseaux, de ceux qui évidement n'empruntent jamais les voies destinées à la circulation, enfin qu'ils disent.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut