Nouvelle marche de soutien à Guilherme Auka Azanga

Environ 300 personnes se sont données rendez-vous à l'école Gilbert Dru (7e) pour rallier la préfecture, où 5210 lettres demandant sa régularisation immédiate, y ont été déposées. La préfecture avait renoncé à expulser ce père de famille sans-papiers au mois d'avril. Guilherme reste toujours sous le coup d'une obligation de quitter le territoire. Sa situation précaire l'oblige à rester à l'écart de ses proches.

à lire également
Squat (photo d'illustration)
Depuis plus d'un an, une habitante de l'agglomération de Lyon vivait un vrai cauchemar. Une famille de squatteurs avait pris possession de sa maison. La justice a estimé que la trêve hivernale ne pouvait être opposée et la préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes a fait procéder à l'évacuation des lieux, elle s'en explique. 
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut