Nouvelle marche de soutien à Guilherme Auka Azanga

Environ 300 personnes se sont données rendez-vous à l'école Gilbert Dru (7e) pour rallier la préfecture, où 5210 lettres demandant sa régularisation immédiate, y ont été déposées. La préfecture avait renoncé à expulser ce père de famille sans-papiers au mois d'avril. Guilherme reste toujours sous le coup d'une obligation de quitter le territoire. Sa situation précaire l'oblige à rester à l'écart de ses proches.

à lire également
Les agriculteurs confrontés à des difficultés économiques, sociales et techniques peuvent monter un dossier pour qu'un expert vienne réaliser un audit de leur exploitation et qu'ils puissent bénéficier d'un accompagnement personnalisé. Dans le Rhône, les candidatures doivent être envoyées avant le 14 septembre. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut