Nouvelle marche de soutien à Guilherme Auka Azanga

Environ 300 personnes se sont données rendez-vous à l'école Gilbert Dru (7e) pour rallier la préfecture, où 5210 lettres demandant sa régularisation immédiate, y ont été déposées. La préfecture avait renoncé à expulser ce père de famille sans-papiers au mois d'avril. Guilherme reste toujours sous le coup d'une obligation de quitter le territoire. Sa situation précaire l'oblige à rester à l'écart de ses proches.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut