Incendie dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. © Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP)

Notre-Dame de Paris : objectif “fin de chantier dans cinq ans” selon Anne Brugnera

À l'arrêt actuellement en raison du coronavirus, le chantier de la cathédrale Notre-Dame de Paris devrait tout de même se terminer d'ici cinq ans selon la députée du Rhône.

Un an après l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, la députée de Lyon Anne Brugnera , rapporteuse du projet de loi sur la restauration de l'édifice religieux a assuré que malgré l'arrêt du chantier à cause du confinement “l’objectif d’une fin de chantier à cinq ans est maintenu”. “Naturellement, cet objectif ambitieux ne se fera pas au détriment de l’exemplarité de la restauration et de la sécurité et santé des personnes qui y travaillent. Cet objectif serré est nécessaire, car Notre Dame ne saurait se dégrader plus à cause d’un chantier qui traîne et également, car il oblige tous les acteurs à être plus efficaces”, a ajouté l'élue lyonnaise.

Les travaux devaient s'attaquer au retrait de l’échafaudage calciné. “Une sorte de « mikado » à très haut risque”, explique Anne Brugnera. Il redémarrera dès que possible. La restauration elle ne débutera que d'ici 2021. 

901,5 millions d’euros de promesses de dons ont été enregistrés, dont 188,3 millions ont déjà été encaissés. “Concernant les dons, la difficulté reste toujours la même : nous ne connaissons toujours pas le montant des travaux et ne savons pas si les dons récoltés seront suffisants”, a conclu la députée.

à lire également
Faire défiler vers le haut