Collège Rosset © DR

Nos enfants vont au collège Rosset, ils vont bien, merci !

Suite à la parution de notre enquête sur les collèges du Rhône (Lyon Capitale-le mensuel de septembre), nous avons reçu ce courrier de la mère d’un élève de Gabriel-Rosset (Lyon 7e, établissement cité comme l’un de ceux où “personne ne veut aller”). Après en avoir publié des extraits dans notre numéro d’octobre, nous mettons en ligne ci-dessous l’intégralité de ce texte.

“Mon fils est en 3e au collège Gabriel-Rosset. Il a CHOISI ce collège (ça n’est pas notre collège de secteur, il a été admis sur dérogation) pour l’option “Pôle sciences” qui y était proposée.

“Nous sommes une famille moyenne comme il en existe tant dans Lyon, nous aurions les moyens, si nous le souhaitions, de mettre nos enfants dans le privé. C’est ce qu’ont fait plusieurs familles à la sortie du CM2. Nous sommes profondément attachés à l’école de la république, l’école pour tous ! Donc nous avons décidé que nos enfants resteraient dans le public et qu’il serait bien temps de changer s’il y avait des problèmes.

“Rosset a une mauvaise réputation dans le quartier, ou plutôt avait une mauvaise réputation. De plus en plus, les parents des classes moyennes se rendent compte que ce qui se dit n’est plus à jour.

“Ce collège a été entièrement réhabilité il y a quelques années, les salles sont spacieuses, propres et bien équipées. L’équipe enseignante est motivée et investie (dans notre cas personnel, quasiment pas d’absence de professeurs en quatre ans). Des options sont proposées pour que tous les élèves y suivent un cursus adapté : bilangue anglais-allemand, pôle d’excellence scientifique, européenne anglais, pour les plus à l’aise scolairement parlant ; du soutien en français et en mathématiques en 6e et 3e, pour ceux qui ont besoin de consolider leurs apprentissages ; enfin, une nouveauté pour l’année scolaire 2013-2014, l’ouverture d’un pôle réussite pour les élèves de 5e en difficulté, à raison de 2 heures par semaine.

“Le bouche à oreille commence à faire son travail dans le bon sens. Les associations du quartier (centre social, parents d’élèves et autres) sont acteurs dans le collège et travaillent main dans la main avec le principal pour aider ceux qui en ont besoin. Les familles recommencent tout doucement à inscrire leurs enfants à Rosset, le privé n’est plus un choix aussi évident qu’il y a quelques années. Tout n’est pas rose, quelques élèves sont effectivement en grande difficulté ; ils sont largement minoritaires et doivent être aidés dans les apprentissages et l’orientation. Les chiffres de réussite au brevet des collèges sont en augmentation* après des années catastrophiques (principalement dus à la désertion des familles pendant les années de travaux).

“Tout ça pour dire, mon fils est en 3e au collège Gabriel-Rosset, il va bien, et ses copains aussi. Ce sont de bons élèves, à l’aise dans leur vie et ayant une forte appartenance pour leur collège. Ils n’ont pas rencontré de problème de violence, l’équipe de la vie scolaire veille sur chacun. J’ai un deuxième fils actuellement en CM2, il ira à Rosset l’année prochaine, il est impatient de faire sa rentrée !”

Valérie, parent d’élève au collège Gabriel-Rosset

-----

* Au brevet des collèges de juin 2013, le taux de réussite des élèves de Gabriel-Rosset a été de 64,9 % (alors qu’il était de 39 % en 2012, comme indiqué dans notre enquête, les chiffres de 2013 ne nous ayant pas été communiqués à l’époque par les services académiques, NdlR).

4 commentaires
  1. Aline Allein - lun 7 Oct 13 à 15 h 19

    J'ai souvent travaillé dans des établissements scolaires, de l'école primaire au lycée, qui souffraient d'une mauvaise réputation malgré l'ambition des équipes éducatives. Lister les collèges où personne ne veut aller ne me semble pas constructif. Les parents comme V., qui clament qu'ils sont 'attachés à l’école de la république, l’école pour tous !' ne sont malheureusement plus très nombreux. La mixité est en danger, donnons une chance au public avant de penser au privé !

  2. jocelyne - mer 9 Oct 13 à 16 h 01

    L'ainé de mes garçons a fait son collège en privé car la réputation du collège Gabriel Rosset m'effrayait. Or en discutant avec les familles qui ont leur enfants dans ce collège j'ai décidé d'y inscrire mon 2d enfant et je ne le regrette pas, cela fait sa deuxième année et tout se déroule bien. Je suis ravie de l'équipe éducative ce qui n'était pas le cas pour le collège du privé.

  3. saousan - jeu 17 Oct 13 à 10 h 01

    Ha la réputation! c'est quelque chose qu'il est facile à faire mais trés long à défaire malheureusement! Oui Gabriel Rosset a été à une époque difficile mais cette époque est révolue depuis longtemps. Une réhabilitation des locaux, une équipe pédagogique investie, des parents d'élèves actifs, le collège évolue et aujourd'hui c'est un collège vivant et sérieux. Et je pense aussi qu'il faut se faire confiance en tant que parents en notre éducation, le collègue coéduque et ne nous remplacera jamais

  4. saousan - jeu 17 Oct 13 à 20 h 51

    erratum: le collège co-éduque. Et je rajouterai j'ai mon ainée qui est passé par ce collège et a eu son Bac avec une mention à la CSI, ma deuxième suit son chemin, j'espère que ma troisième en fera de même. Donc aller à Gabriel Rosset ce n'est pas courir à l'echec, il faut juste rester vigilant comme tout parent et dans n'importe quel établissement!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut