Musée des Confluences
Musée des Confluences vu de Fourvière @Tim Douet

Musée des Confluences : les regrets du vice-président

Carte blanche – À quelques jours de l’ouverture du musée des Confluences, Lyon Capitale a demandé au réalisateur Denis de Montgolfier un petit reportage sur la construction du musée.

Pour le réaliser, Denis de Montgolfier est allé à la rencontre de Jean-Luc Da Passano, pointé par Lyon Capitale comme étant l'un des “pieds nickelés” (lire “Les 10 scandales du musée des Confluences”, dans Lyon Capitale n°736), responsables de la dérive budgétaire d'un projet dont le coût a été multiplié par 5 en 14 ans.

Vice-président du conseil général, ce centriste est surtout le président de la SERL, organisme chargé de superviser le chantier pour le compte du département. M. Da Passano explique pourtant qu'il a toujours été opposé au projet sous cette forme… C'est finalement un bon disciple de Michel Mercier, président du conseil général, principal décideur de ce projet, mais qui n'en assume ni l'emplacement ni l'architecture… La dérive budgétaire aurait donc eu lieu à l'insu de son plein gré !

Une drôle de fable qui vous est contée dans une autre vidéo, de Paul Terra et Tim Douet : “Comprendre le scandale du musée des Confluences en 3 minutes”

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut