Miribel-Jonage : un enfant se noie, pronostic vital engagé

Ce lundi, un enfant a été victime d'une noyade au Grand Parc de Miribel-Jonage. Réanimé à l'aide d'un défibrillateur, son pronostic vital reste encore engagé.

Il était environ 17h30, ce lundi après-midi, lorsqu'un enfant de 6 ou 7 ans (selon les sources) a commencé à se noyer dans le principal lac du parc de Miribel-Jonage. Le garçonnet, accompagné de sa mère et de son oncle, se trouvait alors à 150 mètres de la zone de baignade surveillée du Morlet.

Sorti de l'eau et ramené sur la berge par son oncle, l'enfant a alors pu bénéficier des soins d'urgence des sauveteurs-secouristes, qui l'ont placé sous oxygène et ont immédiatement procédé à sa réanimation à l'aide d'un défibrillateur, qui a permis de faire repartir le cœur. Les équipes des pompiers de l'Ain et du Rhône sont arrivées rapidement sur place et ont pu prendre le relais des soins. La jeune victime a ensuite été transportée en véhicule sanitaire vers l'hôpital Femme-mère-enfant de Bron, où il a immédiatement été pris en charge par les équipes médicales et admis au service de réanimation. D'après nos informations, son pronostic vital reste engagé, au moins pour les 24 prochaines heures.

Didier Martinet, directeur de la Ségapal, qui gère le Grand Parc de Miribel-Jonage, tient à rappeler la nécessité de se baigner uniquement dans les zones surveillées, à limiter les expositions trop prolongées au soleil et appelle les parents à la plus grande vigilance sur la surveillance de leurs enfants.

Il s'agit de la deuxième noyade depuis le début de la saison estivale au Grand Parc de Miribel-Jonage.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut