Mgr André Vingt-Trois soutient Barbarin... mais pas trop

Dans un entretien accordé au Parisien, l’archevêque de Paris a apporté un soutien a minima au cardinal Barbarin.

André Vingt-Trois, l'archevêque de Paris, a pris la défense du cardinal Barbarin dans le journal Le Parisien de ce dimanche. Après avoir apporté son "soutien" à l'archevêque de Lyon, Mgr Vingt-Trois a expliqué qu'il avait toujours dénoncé les actes pédophiles. "Il m’est arrivé par le passé de retirer un prêtre de son ministère auprès de jeunes parce qu’il avait commis des actes de pédophilie, a-t-il affirmé. J’ai eu connaissance de faits et j’ai été voir le procureur. À lui de faire son enquête. Les victimes qui viennent nous voir sont toujours entendues."

Quand on a des amis comme ça, on n'a pas besoin d’ennemis. Le cardinal Barbarin est en pleine tourmente suite aux accusations de "non-dénonciation de crimes sur mineur".

Ce matin, l'évêque de Pontoise, Mgr Stanislas Lalanne a lui apporté un franc soutien au cardinal Barbarin : "A la messe chrismale, mardi soir, qui a rassemblé tous les prêtres, j'ai redit des choses très claires par rapport à la gravité de ces faits. En même temps, ça ne touche que quelques prêtres, j'ai redit ma confiance à l'ensemble des prêtres qui étaient là. Mgr Barbarin a été très clair. S'il y a des erreurs qui ont été faites, ce sera à la justice de le dire."

à lire également
De Napoléon à Mitterrand, de Victor Hugo à Einstein ou de Van Gogh à Mère Teresa, l’ancienne journaliste lyonnaise Christine Goguet dévoile une facette méconnue de treize personnalités historiques : celle de leur rapport à Dieu. Et si au fond, l’action des grands hommes avait été influencée, de manière plus déterminante qu’il n’y paraît, par leur […]
Faire défiler vers le haut