© Lucas vera

Métropole de Lyon : la prime vélo de 500 € officiellement de retour

La métropole de Lyon a voté ce lundi le retour de la prime à l'achat d'un vélo à assistance électrique (VAE), vélo cargo ou vélo pliant. Une prime conditionnée cette fois-ci à des critères sociaux.

La métropole de Lyon a adopté ce lundi une délibération rétablissant, la prime d'un montant allant jusqu'à 500€ pour l'achat d'un vélo à assistance électrique (VAE), d'un vélo cargo ou d'un vélo pliant. Mise en place en 2020, la prime métropolitaine pour l'achat d'un vélo à assistance électrique (VAE), vélo cargo ou vélo pliant, s'etait arrêtée au 31 décembre dernier. Finalement, l'exécutif métropolitain écologiste a présenté ce lundi 15 mars une délibération renouvelant le dispositif. La prime va cette fois-ci être adossée à des conditions sociales. Pour les personnes dont le revenu fiscal de référence divisé par le nombre de parts fiscales est inférieur ou égal à 13 489€, la prime ne pourra excéder 50 % du prix TTC d'achat du vélo avec un plafond de 500€. Pour ceux dont le revenu fiscal est supérieur à 13489€ la prime ne pourra être là aussi que de 50 % du prix d'achat TTC, mais cette fois-ci avec un plafond de 100€.

La délibération a été largement adoptée. Du côté des élus LR, Christophe Quiniou le maire de Meyzieu a regretté que cette prime ne soit pas disponible pour les vélos mécaniques. “Parfois , un simple bon vélo classique peut être plus efficace qu'un vélo électrique. Pourquoi financer l’achat d’un mauvais VAE à 1000€ qui n'a pas forcément une grande qualité et qui dégoûtera peut-être même son utilisateur, et ne pas aider pour l'achat d'un vrai vélo de velotaf, bien équipé ?”, a-t-il questionné. Et d'ajouter : “Posons aussi la question de subventionner les vélos issus de l'économie locale et régionale qui ne sont pas produits en Chine.” Concernant les critères sociaux, son groupe a proposé par amendement la création d’une nouvelle tranche sociale pour laquelle l'aide serait de 25 % du montant du vélo. 

Cet amendement a été rejeté, la majorité estimant que le prix des vélos achetés en 2020 étant autour de 2000€ le montant du plafond serait alors sensiblement le même que la prime classique, c'est-à-dire de 500€. 

5 commentaires
  1. Pije - lun 15 Mar 21 à 17 h 05

    Certains savent déjà comment détourner cette aide.
    J'achète à Lyon sous le nom d'un enfant étudiant par exemple et j'embarque le vélo sur mon lieu de résidence secondaire.
    C'est comme ça que l'on retrouvera de "vélos aidés" sur l'ile de Ré par exemple. Il en existe déjà mais sous l'ancien dispositif qui n'était pas "social" donc pas besoin de passer par un tiers.
    Et en plus on peut recommencer à chaque nouveau dispositif.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - mar 16 Mar 21 à 17 h 21

      C'est fou ce que l'usage d'argent entraine les magouilles... 😀

      Signaler un commentaire inapproprié
  2. JANUS - lun 15 Mar 21 à 19 h 31

    Comme les Vélov voyageurs que l'on voit hors de Lyon, en France et à l'étranger

    Signaler un commentaire inapproprié
  3. Limas69 - lun 15 Mar 21 à 22 h 05

    Ah le vélo ... Prenez une respiration et lisez cet article fort intéressant :

    https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Une-urgence-interdire-le-velo-a-Paris-1728657

    Bien sur que je ne suis pas dans l'air du temps ... mais bon 😉

    Signaler un commentaire inapproprié
  4. raslebol69 - mar 16 Mar 21 à 9 h 45

    Drôlement écologique que d'encourager des vélos du moindre effort dont les batteries sont à terme polluantes et qu'il faut recharger avec de l'électricité des centrales nucléaires, mais il est vrai qu'il faut faire plaisir à la bobosphère qui vote EELV.

    Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut