Le tribunal judiciaire de Lyon, dans le 3e arrondissement. @WilliamPham

Métropole de Lyon : elle est frappée au visage et sur tout le corps, une nouvelle femme victime de violences conjugales

À Givors (69), une jeune femme a porté plainte contre son compagnon après que ce dernier l'ait frappé violemment.

Lundi, une jeune femme âgée de 22 ans a été frappée violemment par son compagnon. Alors qu'ils venaient de se quereller, celui-ci l'a battue avec véhémence sur le visage et tout le corps. Alcoolisé, il serait âgé de 20 ans.

Le lendemain, la victime a décidé de porter plainte au commissariat de Givors. Suite à une consultation médicale, elle s'est fait prescrire quinze jours d'incapacité temporaire de travail (ITT). Elle était notamment meurtrie au visage par les marques des coups,

Interpellé, le suspect n'en était pas à sa première accusation de violences conjugales. Il a reconnu les faits une fois placé en garde à vue, et doit être entendu jeudi 19 août par le procureur de la République au tribunal judiciaire de Lyon, en comparution immédiate.

Des faits récurrents

Grande cause du quinquennat d'Emmanuel Macron, les violences conjugales présentent des chiffres alarmants. En 2020, 102 femmes sont mortes en France sous les coups de leur compagnon - contre 23 hommes, soit 84 %. de femmes. D'après les chiffres du gouvernement, plus de 220 000 femmes déclarent chaque année être victimes de violences conjugales, et moins de 20 % d'entre elles portent plainte.

Début août, la métropole de Lyon a connu un autre cas similaire. Un homme lui aussi très jeune - âgé de 21 ans - a été jugé en comparution immédiate. Il était accusé d'avoir séquestré et frappé une jeune femme à Meyzieu. Elle aussi avait le visage tuméfié, et a reçu 10 jours d'ITT.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut