Cantine
© Romain Perrocheau / AFP

Menu sans viande à Lyon : la FCPE rassurée, des parents d’élèves et la FDSEA déposent des recours

L’association de parents d’élèves FCPE estime que la mise en place du menu unique dans les cantines scolaires de Lyon est une mesure pragmatique. De son côté, la FDSEA et des parents d’élèves ont déposé deux recours devant le tribunal administratif ce vendredi 26 février.

Le menu sans viande instauré par la mairie de Lyon pour la rentrée scolaire le 22 février continue de diviser. L’association de parents d’élèves FCPE a fait savoir qu’elle estimait la décision de Grégory Doucet "pragmatique". Déplorant simplement n’avoir pas été prévenu plus tôt de cette mesure. L’association regrette surtout "la tournure politicienne que prend la polémique autour de cette décision". L’association s’est également dite vigilante sur le caractère temporaire de la mesure, qui doit prendre fin à l’occasion des vacances de Pâques.

De son côté le syndicat d’exploitants agricoles FDSEA, qui a manifesté son mécontentement devant l’Hôtel de Ville le 22 février, ne désarme pas. Avec des parents d’élèves, le syndicat a déposé ce vendredi 26 février deux recours en référé devant le tribunal administratif contre le menu unique. Ils reposent sur un arrêté de 2011, fixant comme règle au moins quatre repas avec de la viande sur vingt jours dans la restauration scolaire, décrypte France 3. Une audience doit se tenir d’ici une dizaine de jours.

Pour rappel, la mairie de Lyon a mis en place un menu unique sans viande, mais avec œuf et poisson, pour pouvoir respecter le nouveau protocole sanitaire exigé par l’Éducation nationale. Une mesure similaire avait été mise en place par Gérard Collomb à la sortie du premier confinement.

5 commentaires
  1. nicobt23 - sam 27 Fév 21 à 14 h 06

    Vivement la fin de cette polémique très politicienne de bas niveau.
    Certains politiques cherchent a exister, sans recul sur le fait qu ils faisaient partie d une coalition avec collomb il y a un an qui avait pris exactement la même mesure, temporaire et liée au protocole covid

    Palme d or à Collomb qui a lui même pris la mesure l an dernier, et qui n ayant plus aucune intégrité, la critique aujourd'hui...

    D autres parents comprennent très bien la mesure
    https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/ninstrumentalisez-pas-la-cantine-de-nos-enfants-20210226_ZGK7VM5F4FHPFHMXGQGDMC5F4Q/

    1. Pije - dim 28 Fév 21 à 17 h 35

      En lisant l'article de libé : "elle peut être l’occasion de préciser quelles demandes sont faites depuis de nombreuses années à la ville par plusieurs collectifs de parents : un recrutement de personnel qui permette de ne pas être soumis à des fermetures à répétition du service (et permettrait peut-être même de garder les deux possibilités de repas dans le contexte actuel)"

      Ou comment dire qu'il faut virer le personnel actuel pour en mettre du nouveau qui s'engage à ne pas faire grève ?

      Ai je bien lu ?

  2. JANUS - dim 28 Fév 21 à 9 h 36

    D autres parents ne comprennent pas la mesure !

  3. Pije - dim 28 Fév 21 à 18 h 04

    Au final tout le monde se cache derrière son petit doigt pour ne pas dire pourquoi nos politiques d'hier et d'aujourd'hui prennent une telle décision à savoir un muni unique sans viande.
    Mon petit doigt étant trop petit, je vais juste dire qu'ils refusent de dire simplement qu'ils sont dans l'incapacité de proposer un menu unique avec viande.
    J'ai pris le soin d'écrire viande sans s puisque c'est bien cela le problème le "s" de viande.
    Que ce soit des bovins ou de la volaille, il faut 2 à 3 types de viande pour satisfaire les règles religieuses en matière d'abattage et dons pas moyen d'avoir un seul type de viande. Il faut bien en bout de chaine distinguer le plat pour l'un et l'autre.
    Je passe sous silence le porc.
    Au moins avec le poisson ou les œufs par besoin distinction donc tout va bien. Par contre on se moque des végétariens ou des végans.
    Bilan des courses dans l'école publique (et uniquement elle), des religions ont réussi à imposer leur règles au mépris des autres et surtout des non croyants.

  4. Galapiat - sam 6 Mar 21 à 17 h 43

    même pour les repas cette frange de la population réussit à poser problème et nos écolos y participent ,

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut