Crédit photo CNRS/Vanessa Cusimano

Maxime Di Folco : "Imagerie médicale et apprentissage statistique" #MT180

Maxime Di Folco, étudiant à l'INSA Lyon (Laboratoire CREATIS) participe au concours "Ma thèse en 180 secondes". Avant la finale, il présente son parcours et explique ses recherches sur l’étude du lien entre forme et déformation cardiaque grâce à des méthodes statistiques.

Cette semaine, Lyon Capitale vous présente les 14 candidats lyonnais au concours international "Ma thèse en 180 secondes".

Le candidat

Maxime Di Folco

Son établissement

INSA Lyon, Laboratoire CREATIS

Thématique de son sujet de thèse

Imagerie médicale et apprentissage statistique

Intitulé de son sujet de thèse

Apprentissage statistique des interactions entre forme et déformation cardiaques

Son parcours en 5 dates

1995 : Naissance
2012-2018 : CPE Lyon (Classes préparatoires et école d’ingénieur). Découverte du traitement d’image et de l'imagerie médicale
2017-2018 : Année de césure à Berlin au Fraunhofer Institut (découverte des métiers de la recherche)
2018 : Entrée en thèse au laboratoire CREATIS
2020 : Participation à MT180s

L’objet de sa thèse en 3 lignes

Mes travaux de recherches portent sur l’étude du lien entre forme et déformation cardiaque grâce à des méthodes statistiques. Le but est de mieux comprendre ce lien et de le caractériser pour aider les médecins ensuite à mieux le comprendre.

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

J’avais un fort intérêt pour les méthodes d’apprentissage et le traitement d’image suite à mes études. J’ai appliqué ces méthodes dans mon stage de fin d’études sur de l’imagerie cardiaque et cela m’a beaucoup plu. J’ai donc décidé de continuer ma thèse dans ce domaine.

Pourquoi souhaitiez-vous participer au concours “Ma thèse en 180 secondes” ?

Tout d’abord pour le challenge, résumer un sujet dont on peut parler des heures n’est pas un exercice facile. C’est aussi un très bon exercice oral. Ensuite, c’est un super moyen de diffuser mon travail à mes proches et auprès du grand public.

à lire également
Passionné de nanotechnologie et microtechnologie, Clément Zrounba, étudiant à l'École Centrale de Lyon (Institut des Nanotechnologies de Lyon), fait partie des 14 finalistes lyonnais du concours "Ma thèse en 180 secondes". Découvrez en 3 minutes l'essentiel de ses recherches sur la conception de liens optiques sur puces pour processeurs many-core. Cette semaine, Lyon Capitale vous […]
Faire défiler vers le haut