Mathilde Petton
© Tim Douet

Mathilde Petton remporte Ma Thèse en 180 secondes Lyon 2016

Au terme d’une soirée animée, Mathilde Petton, doctorante en neurosciences a remporté le concours Ma Thèse en 180 secondes Lyon. Elle en course pour la finale nationale qui aura lieu à Bordeaux le 31 mai prochain.

Ils étaient 13 candidats en lice pour un seul vainqueur au final. Le jury de la finale locale de Ma Thèse en 180 secondes a décidé de remettre le premier prix du concours à Mathilde Petton, doctorante en neurosciences.

La jeune femme étudie les bases neuronales des fluctuations spontanées des troubles de l’attention, ou pourquoi alors qu’on est sensé se concentrer sur une tâche, notre esprit se met subitement à vagabonder.

Trois prix décernés à des doctorantes

Mathilde a réussi à convaincre le jury dans une présentation où elle comparaît les zones du cerveau chargées de traiter les informations à des petits pois qui s’agitent et qui se taisent. Elle cherche à terme à rééduquer ces zones du cerveau pour aider des enfants ayant des difficultés scolaires causées par des troubles de l’attention.

Comme l’année précédente, les trois prix du jury ont été remis à trois doctorantes.

1er prix : Mathilde Petton et les bases neuronales des fluctuations spontanées de l’attention

2e prix : Hai-Ha Le et l’optimisation de la prévention de la mort subite en France par simulation de scénarios médicamenteux sur populations virtuelles réalistes

3e prix : Gloria Vilches Freixas et la tomodensitométrie conique bi-énergie pour le guidage protonthérapie

En plus du prix du jury, le public a également remis son prix à Alaa Koaik qui a expliqué avec vivacité, mise en scène et humour sa thèse sur la construction de ponts en béton et fibre de verre.

La qualité générale des présentations des 13 candidats a été largement saluée. La soirée a également pu remettre en avant l’importance du travail des doctorants au sein des universités de France, un travail qu’il est important de souligner et d’encourager.

Faire défiler vers le haut