Matchs truqués : nouvel enregistrement et surdité des instances du football

ENQUÊTE - Nous rendons public un nouvel enregistrement qui accuse un peu plus les dirigeants du FC Vaulx-en-Velin et de l'UGA Décines de s'être "arrangés" pour truquer un match de football amateur. Les joueurs ont été "corrompus" à hauteur de 100 euros. Des piécettes. En dépit de ces éléments formels rendus publique par Lyon Capitale, la Ligue Rhône-Alpes semble interdite d'action. Des joueurs aux dirigeants en passant par les instances du football, tout le monde a, dans cette affaire, joué un rôle pathétique.

Après la publication hier, lundi 19 septembre, d'un enregistrement avec un footballeur du FC Vaulx-en-Velin qui nous expliquait, le 15 août dernier, dans quelles conditions les joueurs ont été "achetés" pour perdre le match face à l'UGA Décines, Lyon Capitale rend public un nouvel enregistrement obtenu le 16 août dernier (lire la retranscription détaillée de l'échange ci-dessous). Il s'agit à nouveau d'un joueur du FC Vaulx-en-Velin qui raconte comment, le 5 juin dernier, les "dirigeants se sont arrangés", comme il l'affirme, pour que le FC Vaulx-en-Velin perde le match face à Décines et permettent ainsi au club présidé par Youri Djorkaeff d'accéder à la division amateur supérieure, l'Honneur.

Message

Après avoir auditionné l'ensemble des acteurs de cette rencontre, la Ligue Rhône-Alpes de Football a conclu à une absence de preuves permettant d'ouvrir une procédure disciplinaire pour matchs truqués. Mais la responsabilité de cette absence de preuves en incombe sans doute à la Ligue elle-même. Car les messages symboliques adressés aux joueurs avant leur audition ont pu apparaître comme réellement rédhibitoire pour un certain nombre d'entre eux.

Le président de la Ligue, Daniel Thinlot, nous avait effectivement affirmé que "si les joueurs viennent confirmer qu'ils ont touché de l'argent, ils sont malheureusement sanctionnables d'au moins un an d'interdiction de licence". Le propos avait été répété par Yves Deschamps, celui qui a été chargé par la Ligue de faire la lumière sur ces accusations de matchs truqués. Comment s'assurer du témoignage des joueurs et de leurs aveux quand on leur demande de tendre le bâton pour se faire battre ? De plus, plusieurs joueurs ont eu à subi des pressions ou ont, plus prosaïquement, refusé d'endosser le costume de "la balance" dans une ambiance des cités où ce jeu de rôles vaut une vendetta assurée.

L'un des joueurs qui avait accepté de témoigner à Lyon Capitale de l'existence de faits de corruption dans ce match face à Décines nous a même demandé par téléphone de retirer tous les articles publiés sur notre site Internet au mois d'août.

Chacun son rôle

La bande que nous avons décidé de rendre publique ici indique d'ailleurs que le joueur que nous interrogeons n'avait pas conscience que pareille affaire pouvait déboucher sur une enquête et avoir des conséquences importantes. "Si vous arrivez à être discret, nous on arrive à être discrets après" nous explique-t-il.

Lundi, le président de la Ligue Rhône-Alpes nous a fait part de son impuissance à agir en dépit de l'existence de ces enregistrements sonores. "Le problème c'est qu'il n'y a pas les noms des joueurs". Le problème, c'est qu'un journal se doit aussi de protéger ses sources, ce que nous faisons en modifiant la voix et en effaçant tous les éléments susceptibles de confondre nos interlocuteurs. Chacun son rôle.

Reste l'inquiétant. Car la "négociation" des matchs de fin de saison dans le foot amateur semble être un phénomène plus répandue qu'il n'y paraît. Quoiqu'encore taboue, plusieurs affaires dans le Rhône et dans le sud de la France incite à penser que le foot amateur est gangrené par ces affaires de matchs truqués. À Lyon, c'est le club de Limonest qui en a fait les frais en 2010 pour avoir tenté de corrompre le club de Valence. À l'époque, la Ligue avait sanctionné le club de la banlieue ouest de Lyon en le rétrogradant alors qu'il devait accéder à la CFA2.

Dans ce genre de dossier, les preuves sont rares. Pour la Ligue Rhône-Alpes de football, les enregistrements que nous publions n'en sont pas. Au risque de laisser planer l'impunité pour des comportements qui semblent se répéter à chaque fin de saison.

Lire aussi :

Affaire des matchs truqués : "Lyon Capitale" publie l'enregistrement d'un joueur

Une accusation de matchs truqués pèse sur le foot amateur lyonnais

Retranscription détaillée de l'enregistrement

(La voix du joueur ainsi que tous les éléments permettant de l'identifier (nom, âge, habitudes, etc.) ont volontairement été effacés)

Bon, moi, c’est Slim, Slim Mazni, je travaille pour le journal Lyon Capitale. Je sais que vous avez lu l’article concernant le FC Vaulx là...

Ouais

Je voulais vous avoir, alors d’abord je vous garantis hein… confidentialité de votre identité, comme vous avez bien vu sur l’article, le joueur qui me parle, son nom n’est pas cité et ce sera pareil pour vous. D’accord, vous avez une garantie de confidentialité totale sur les propos que vous allez rapportés, que vous me rapporté à moi. Euh… bon moi je voulais un peu plus de joueurs pour confirmer, pour épaissir le fait qu’il y a bien eu matchs négociés entre l’UGA et Vaulx… vous pouvez me dire ce qui s’est passé avant le match, ce que l’on vous a demandé et dans quelles conditions, vous avez appris que ce match était négocié ?

Ben, dans les mêmes conditions que… comme il vous a dit en fait…

C’est-à-dire ?

(bip) en gros, qu’il fallait les laisser gagner, que voilà…

Qui vous…

hein ?

Qui l’a dit ça, qui l’a formulé ?

franchement, j’en ai pas le souvenir, ça remonte avant les vacances machin, et voilà, en gros…. C’est un arrangement entre les dirigeants, entre les dirigeants du club…

Mais c’est l’entraîneur, le président qui l’a dit ?

voilà, moi c’est… qui me l’a dit, je m’en rappelle vraiment plus… mais je sais que voilà… entre les dirigeants ils se sont concertés, voilà et tout et voilà.

Tous les joueurs ont reçu de l’argent ou pas ?

Non pas tous.

Pourquoi pas tous ?

Parce que il y en a, ils ont pas voulu, certains il voulaient pas d’argent.

Certains on refusé. Vous, vous avez touché de l’argent ou pas ?

Moi personnellement, pas tout, pas totalement.

Mais vous avez touché…

Ouais, pas totalement, pas totalement, pas la totalité…

Combien vous avez touché ?

60

D’accord…

60

Ils vous ont été donné comment les 60 euros ?

Dans une petite enveloppe blanche

Qui vous l’a donnée ?

Ça, c’est le président (rires)

Ça vous fait rire ?

Ben ouais, ça me fait rire, ben ouais, obligé !

D’accord, c’est le président, Mathias Galdeano qui a directement...

Voilà, vous avez tout compris

Et après le match, il était convenu que vous touchiez de l’argent ou pas ?

Ben ouais, ben la suite en fait…

Et ça vous ne l’avez pas touché ?

La réponse du joueur a été effacée

D’accord ok. Et Galdeano quand il vous donne l’enveloppe, qu’est-ce qu’il vous dit exactement ?

Franchement, je m’en rappelle plus…

Ben il vous dit quoi, il vous a dit, l’argent vient d’où… vous posez pas de questions ?

Ouais… moi je me suis pas posé de questions… comme vous maintenant un exemple, on vous donne une enveloppe, vous allez pas dire ouais d’où ça vient machin, vous allez prendre directement.

Quand on vous donne une enveloppe, on vous dit c’est pour quoi quand même…

Ah ben ouais, pour le match, vous savez ça quand même, ça c’est pour le match...

D’accord, ça, ça vous a été dit par le président directement ?

Voilà, ouais, c’est les dirigeants qui ont dit en gros...

Bon ok, aujourd’hui, pourquoi vous acceptez d’aider Slim dans sa, l’autre Slim pas moi, dans le fait qu’il accuse, qu’il a dénoncé l’affaire à la Ligue là. Pourquoi vous acceptez de l’aider aujourd’hui ?

À l’heure actuelle, pourquoi j’accepte de l’aider ?

Oui, ouais.

Parce que lui, c’est l’un des seuls au club qui nous a aidé. On lui a doit au moins ça.

Vous avez conscience que vous risquez aussi, si il y a une enquête de la Ligue, ce qui est probable, vous avez conscience que vous risquez d’être entendu par les gens de la Ligue, etc… parce qu’il y aura une enquête, ça ne peut pas rester comme ça…

Ouais mais après ça… ça, ça ne dépend que de vous je dirais Monsieur…

D’accord, ok…

Parce que maintenant si voilà, si vous arrivez à être discret, nous on arrive à être discrets après… (passage coupé)

Vous allez faire des écrits pour Slim Dahmane ou pas ?

Comment ?

Est-ce que vous allez faire des attestations…

Je sais pas. Il m’en a parlé… (passage coupé)

Et ben euh…, il y a eu d’autres matchs, puisque vous êtes au FC Vaulx, il y a eu d’autre matchs qui ont été concernés par des négociations ou des matchs truqués.

Franchement non, moi à ma connaissance non...

C’est le seul match…

Pour moi, c’est le premier, pour moi c’est le seul machin et ce sera sûrement le dernier. Mais bon, je vais pas vous mentir Monsieur, on est des jeunes, on pète la dalle, on va nous donner 100 euros, on est refait, faut dire ce qu’il en est. On nous donne 100 euros, on est tout content et voilà, et nous on n’a pas craché dessus.

Euh.. ce serait bien que l’on se rencontre quand même, comme ça vous me voyez, vous voyez qui je suis et moi je vois qui vous êtes, je préfère..

D’accord

Merci, vous avez un match-là je crois, alors bon match...

Merci c’est gentil

Bon courage...

à lire également
Laurence Fautra
Laurence Fautra, la maire (LR) de Décines ainsi que six adjointes ont retiré le haut le temps d’une séance photo, dans le cadre du projet “Vénus VIII” pour sensibiliser au dépistage et lutter contre le cancer du sein. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut