Balance justice

Marc Petit, maire de Firminy, condamné en appel pour agression sexuelle

Le maire de Firminy, Marc Petit, a été condamné à six mois de prison avec sursis par la cour d'appel de Lyon pour des faits d'agression sexuelle. Il avait été condamné à un mois de prison en février.

En février, Marc Petit, maire de Firminy dans la Loire, avait été condamné en première instance à un mois de prison avec sursis pour des faits d'agression sexuelle. L'élu avait touché la poitrine d'une employée du conseil départemental du Puy-de-Dôme en 2016 lors d'un voyage en Turquie pour la candidature de la Chaîne des Puys et de l’œuvre de Le Corbusier à Firminy au patrimoine mondial de l'UNESCO. Marc Petit avait fait appel de cette décision.

La cour d'appel de Lyon a rendu son verdict, condamnant l'élu à six mois de prison avec sursis, 4 000 euros de dommages et intérêts pour la victime au titre de préjudice moral et 2 000 euros au conseil départemental du Puy-de-Dôme.

Lors de l'audience en octobre, l'avocate générale avait requis 8 mois de prison avec sursis et une inscription au fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes (FIGAIS). Sur ce point, la cour d'appel n'a pas donné suite, Marc Petit ne sera pas inscrit au FIGAIS.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut