Lyon’s players attend a training session on the pitch at the Etihad Stadium in Manchester, north west England on September 18, 2018, on the eve of the UEFA Champions League first round football match between Manchester City and Lyon. / AFP PHOTO / Oli SCARFF

Manchester City - OL, un supporter lyonnais recherché après un salut nazi

Un supporter de l'Olympique lyonnais a été filmé en train de faire un salut nazi en marge du match Manchester City - OL. Le club le recherche activement.

La vidéo a été réalisée et signalée par un supporter anglais. On y voit un homme dans le parcage de l'Olympique lyonnais faire un salut lors du match Manchester City - OL. Immédiatement reprise sur les réseaux sociaux, cette même vidéo a été rapidement consultée par l'Olympique lyonnais qui a réagi dans la foulée par un communiqué : “L’Olympique lyonnais a pris connaissance d’une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. Le supporter en cause est en cours d’identification par les services de l’Olympique lyonnais, a indiqué le club rhodanien. Aussitôt que celui-ci sera identifié, il sera exclu à vie de présence au Groupama Stadium et de déplacement pour les matches du club.”

Fin août, après avoir constaté plusieurs incidents et des comportements racistes, dont un salut nazi, lors du match contre le CSKA Moscou le 15 mars, l'UEFA a condamné l'Olympique lyonnais à deux matchs européens à huis clos, dont un ferme et l'autre avec sursis durant deux ans, ainsi que 100 000 euros d'amende. Le club a fait appel de cette décision devant l'UEFA qui doit se prononcer ces prochains jours. Ce salut nazi filmé lors de Manchester City - OL jouera-t-il dans le nouveau jugement de l'UEFA ? Selon nos informations, le supporter est dans tous les cas activement recherché ; quant à celui responsable du salut nazi lors du match contre le CSKA Moscou, il a lui aussi été banni à vie du Groupama Stadium.

Lire aussi :

Salut nazi  : le supporter de l'OL déjà identifié

à lire également
métro
Dès le 22 octobre, les régulateurs du réseau métro entameront une grève qui pourrait durer jusqu'à la fin de l'année. Pour le gestionnaire du réseau, Keolis, cette grève est "incompréhensible", certaines revendications ayant déjà été obtenues. 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut