Macron à Lyon : comme prévu, c'est la pagaille en ville

Stationnement interdit dans certaines rues, routes barrées, la circulation en ville commence à être très difficile sur certains secteurs, y compris pour les piétons et vélos.

Certains quartiers sont verrouillés à Lyon ce mercredi soir, à l'occasion de la conférence de reconstitution des ressources du fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Deux périmètres ont été mis en place où il est interdit de circuler et de stationner (voir la carte ci-dessous).

Les piétons et vélos passent au compte-goutte, sans garantie de pouvoir accéder aux zones rapidement même lorsqu'ils sont résidents selon nos constations. Du côté des commerces, certains ont déjà décidé de fermer plus tôt, faute de clients, selon plusieurs retours sur ces secteurs.

Comme prévu, en matière de trafic, c'est la pagaille en ville et les flux de circulation se reportent sur d'autres artères. Il est conseillé d'éviter les deux périmètres : Hôtel de Ville et préfecture, mais aussi les rues à proximité qui peuvent être congestionnées. Cyclistes, restez prudent en ville, certains aménagements dédiés sont actuellement occupés par des véhicules officiels, notamment devant l'Hôtel Dieu ou autour de la place Bellecour.

Dans la mesure du possible, mieux vaut privilégier les modes doux ou le réseau TCL quand il n'est pas impacté par des perturbations. La station de métro Hôtel de Ville est fermée (les lignes A et C ne marquent pas cet arrêt). Les lignes de bus C3, C5, C13, C14, C18, 9, 19, S1 et S6 sont limitées ou déviées pour éviter ce même secteur.

Par ailleurs, au final, la ligne de Tramway T1 est bien plus limitée que ce qui était prévu et circule en deux parties : Debourg - Suchet et Part-Dieu Feyssine.

 

à lire également
3 commentaires
  1. Marc LOGIER - 10 octobre 2019

    Il va falloir arrêter de toujours bloquer la libre circulation en ville, pour des tas de raisons; il y a 15 jours, pas de bus en ville à cause des essais de piétonnisation, dimanche dernier, pas de bus en ville à cause du Run'In, et maintenant les visites officielles entraînent aussi des blocages et modifications de parcours des bus, métros et tramways? ça suffit, non? toute l'année dernière, les samedis étaient aussi sacrifiés pour causes de gilets jaunes et cette année, le moindre prétexte vaut pour limiter la circulation, déjà que la ville ressemble à Beyrouth à cause des multiples travaux engagés de partout. Que les coureurs aillent se consacrer à leur sport en forêt, que les visiteurs officiels se déplacent en train et que la piétonnisation n'entrave pas la circulation des bus en ville, merci. Ou alors, qu'on arrête de nous bassiner avec "la planète chauffe c'est urgent" si l'on veut habituer les gens à laisser leurs bagnoles au garage et emprunter les transports en commun à condition que ceux-ci ne soient pas arrêtés, déviés selon tous ces caprices contestables.

    1. vieux caladois - 10 octobre 2019

      et apparemment tous les dimanches matin la circulation est bloquée par un événement : quand ce n'est pas 30000 personnes qui se courent après c'est place aux repas de rue (anglais), aux courses de vélos, aux rollers, voitures anciennes, motos et autres chasseurs de pokémon ...regardez les quais de Saône vers les Célestins/St Jean ; tous ces gens-là viennent s'ajouter à la circulation habituelle d'un côté du marché St Antoine et de l'autre du marché de la création, la seule solution étant de voyager en drone...

  2. JANUS - 10 octobre 2019

    Désolé je n'ai pu me libérer pour voir défiler Jupiter !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut