hôtel de ville place de la Comédie
© Eliot Lucas

Lyon : vers une nouvelle grève des agents de la ville ?

L'intersyndicale des agents de la municipalité a déposé un préavis pour cinq jours de grève les 19, 29, 30 avril et les 2 et 3 mai. Ils réclament notamment une augmentation de 100€ pour les rémunérations inférieures à 2700€ brut.

En grève vendredi 12 avril dernier, les agents de la ville de Lyon ont annoncé ce lundi qu'ils avaient déposé cinq nouveaux préavis de grève pour les 19, 29, 30 avril et les 2 et 3 mai. Les agents de la municipalité réclament notamment “une augmentation de 100€ pour les rémunérations inférieures à 2700€ brut”, “la prise en charge à 100 % de la complémentaire santé et prévoyance pour les agents dont la rémunération est inférieure à 2700€ brut” ou encore “des moyens humains supplémentaires pour un service public de qualité et une véritable politique d'amélioration des conditions de travail”.

Cependant, le dialogue est rompu avec la municipalité dans les instances paritaires et les récents propos de Gérard Claisse, l'adjoint en charge des ressources humaines de la Ville de Lyon, n'ont pas arrangé les choses. “Leurs revendications sont jusqu'au-boutistes. L'ensemble des revendications posées sur la table coûterait 56 à 57 millions d'euros. Cela représenterait une augmentation de 17 % de la masse salariale”, a-t-il déclaré dans les colonnes du Progrès. “Des chiffres inimaginables”, selon Franck Guyonnet, représentant FO dans l'intersyndicale à l'origine de la grève (CGT, SUD, UNSA, CFTC, FO et UGICT). Une conférence de presse va être organisée par les syndicats ce jeudi pour “rétablir la vérité sur les propos de Gérard Claisse”. En tout la ville emploie 8600 agents. 

à lire également
Les salariées de la filiale "Personal Finance" de la banque BNP Paribas, connue du grand public sous le nom de Cetelem dénoncent l'écart entre leurs conditions de travail et leur contribution aux résultats du groupe. Pointant les dividendes records versés aux actionnaires, ils appellent à la grève, à Lyon et dans toute la France, ce mardi 4 juin.  
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut