Photo : Yann Rossier

Lyon : une manifestation contre les expulsions d'étudiants ce jeudi

Cette manifestation des comités de lutte étudiante de Lyon aura lieu ce jeudi 2 juillet prochain devant le siège de la métropole.

Les comités de lutte étudiante de Lyon vont organiser un rassemblement ce jeudi 2 juillet devant l'hôtel de la métropole à 18h pour dénoncer les expulsions d'étudiants par le Crous. “Nous dénonçons la précarité extrême qu'ont connue les étudiants durant le confinement, beaucoup se sont retrouvés isolés dans des résidences parfois insalubres et sans aucun matériel sanitaire. La grande majorité des étudiants travailleurs ont perdu leurs jobs alimentaires et beaucoup on dû s'endetter pour payer leurs loyers. C'est inadmissible !”, ont-ils déclaré dans un communiqué. 

D'autres manifestations auront lieu à Lille ou encore Toulouse. Ces collectifs demandent pour tous les étudiants en CROUS : 

  • L’exonération des loyers pendant la crise sanitaire et ses suites ainsi que la baisse des loyers
  • L’arrêt des expulsions, le renouvellement des contrats pour 2020/21 et l’effacement de la dette locative des étudiants en difficulté 
  • La réhabilitation des résidences CROUS plutôt que leur démolition, une vraie action contre la vétusté voire l’insalubrité et les nuisibles (souris, cafards, punaises...), le respect des droits des résidents 
  • Le relogement des étudiants sans logis, des étudiants prioritaires DAHO/DALO en CROUS ou par la réquisition 
  • Le rétablissement et le renforcement des APL, le prolongement des bourses universitaires durant l’été
  • La production massive de logements étudiants de qualité et bon marché, l’amélioration des conditions de vie et des équipements en CROUS
  • Solidaires, nous exigeons pour tous les locataires, un moratoire des loyers avec apurement des dettes, un fonds d’aide aux impayés de plusieurs milliards d’euros et une année blanche des expulsions en 2020 ! 
à lire également
Dans l'industrie et les services, l'activité a repris et semble se rapprocher de son rythme normal en Auvergne-Rhône-Alpes, note la Banque de France dans sa dernière enquête. Seule l'hôtellerie-restauration marque encore le pas.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut