Un centre de rétention administrative
Un centre de rétention administrative (illustration) ©Forum Réfugiés

Lyon : un feu pour s'évader du centre de rétention de l'aéroport

Trois Algériens ont écopé de peines de prison ferme pour avoir mis le feu dans deux chambres du centre de rétention de l'aéroport Saint-Exupéry dans l'idée de faire diversion et d'organiser une évasion collective.

La tentative d'évasion aurait pu tourner au drame au centre de rétention administrative (CRA) de l'aéroport Saint-Exupéry. Dans la soirée de mardi, plusieurs matelas ont été brûlés avec la volonté de permettre aux détenus de disparaître et s'évader dans la fumée. Jugés en comparution immédiate, trois Algériens devaient expliquer leurs gestes captés par les caméras de vidéosurveillance. Deux écopent de six mois de prison ferme : l'un pour être entré dans une chambre avec un drap enflammé, l'autre pour avoir étalé du dentifrice sur l'une des caméras et tenter de permettre une évasion sans laisser de traces. Le troisième homme, aperçu en train de tenter de fuir, a été condamné à un mois de prison ferme. Créé en 1995, le CRA de Lyon-Saint-Exupéry enferme les personnes arrêtées en France sans titre de séjour valable et sous le coup d'une Obligation de quitter le territoire (OQTF).

à lire également
Pour cette année 2018, l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry devrait battre son record de voyageurs. Après 10,3 millions de voyageurs en 2017, l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry devrait battre son record de fréquentation en 2018. Plus de 11 millions de voyageurs devraient passer par l'aéroport d'ici la fin de l'année. Depuis début 2016, la croissance de fréquentation […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut