Samu Social. Préfecture du Rhône.

Lyon : un collectif d’association demande l’ouverture des gymnases, salles de spectacle pour accueillir des sans-abris

Devant la chute des températures un collectif d’associations interpelle, ce vendredi, la préfecture, pour ouvrir des hébergements d’urgences pour les sans-abris. Pourtant, il resterait des places disponibles.

Alors qu’un froid mordant s’abat sur Lyon, un collectif d’association réunissant entre autres, Les restos du cœur et la Banque alimentaire du Rhône, interpelle le préfet pour "prendre les mesures nécessaires pour la mise à l’abri immédiate des personnes en situation de rue". La préfecture a déjà ouvert une centaine de places d’hébergement supplémentaires dans la soirée du 11 février "dans des structures adaptées et dans le respect des protocoles sanitaires liés à la crise Covid". La capacité d’accueil d’urgence du territoire a été portée à 2081 places au total.

Dans la rue la situation est "très compliquée"

Insuffisant pour les associations qui pointe que seul 15 places sont disponibles pour les sans-abris isolés. Linda Chaib, co-fondatrice de l’association Juste un geste, signataire de l’appel, rapporte qu’à Lyon "il y a 9 000 personnes sont en attente d’un foyer auprès de la Maison de veille social, c’est ce que dit le Samu social". En maraude hier soir, Linda Chaib témoigne auprès de Lyon Capitale d’une situation "très compliquée" sur le terrain pour les personnes qui dorment dehors.

Le collectif suggère d’ouvrir les gymnases et salles de spectacle pour accueillir les gens en situation de grande précarité, une proposition déjà formulée le 10 février par Cyrille Bonin, directeur du Transbordeur à Villeurbanne. Le collectif explique que "Ces grands espaces permettraient d’enrayer les problématiques d’hygiènes relatives à la crise sanitaire et d’accueillir plus de personnes" et ajoute que les associations sont prêtes à "apporter notre soutien et notre expérience dans l’organisation matérielle de ces accueils provisoires".

Il reste des hébergements d'urgence disponibles répond la préfecture

Au collectif, la préfecture rétorque que 23 personnes ont été hébergées et d’autres sont en voie de l’être. Elle précise à Lyon Capitale qu’il reste encore de la place, "Actuellement 94 places sont disponibles pour ce soir et tout le week-end, dont 63 places pour les familles". Il est parfois difficile de convaincre des personnes sans-abris de profiter de ces hébergements, indique-t-on.

Pour les autorités, en l’état actuel des choses, "l'ouverture d'une salle type gymnase ou salle de concert n'est pas envisagée ni rendue nécessaire alors même que des places d'hébergement sont prêtes et disponibles pour les accueillir". Néanmoins, la préfecture serait prête "à l’éventualité de basculer en plan Grand froid". Une telle décision entraînerait automatiquement l’ouverture des gymnases pour venir en aide aux personnes sans-abris.

Selon Météo France, les températures pourraient tomber à -6°C à Lyon dès la nuit de samedi, bien en dessous des normales saisonnières.

12 commentaires
  1. raslebol69 - ven 12 Fév 21 à 21 h 41

    Et qui paierait pour la remise en état des salles de spectacles ensuite? Ces associations?

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. Galapiat - ven 12 Fév 21 à 23 h 23

    ce n'est pas leur problème, comme pour les sauvetage de migrants, ils demandent, souvent obtiennent et reste au budget de ces cou.....ns d'imposable d'assumer.

    Modéré
  3. JANUS - sam 13 Fév 21 à 11 h 15

    dans le respect...Ce sont les assocs. qui vont prendre en assumer le cout !

    Signaler un commentaire inapproprié
  4. Matthieu - sam 13 Fév 21 à 21 h 11

    Prenons une salle comme l'amphithéâtre.

    Parquet en bois exotique, chaques sièges coutent plusieurs milliers d'euros, moquettes en pure laine anglaise traitée inifugée.

    Les associations paient d'avance les dégâts ?

    Signaler un commentaire inapproprié
  5. Abolition_de_la_monnaie - sam 13 Fév 21 à 22 h 20

    3 commentaires, 3 réactions liées au fric ! 😀

    Et le tout avec quel état d'esprit dans ces 3 commentaires ? Le mépris, la haine des autres...

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Matthieu - dim 14 Fév 21 à 0 h 43

      donc tu envoies ton rib pour couvrir les dégâts?

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Abolition_de_la_monnaie - dim 14 Fév 21 à 10 h 41

        Mon RIB ils l'ont déjà, ça s'appelle le service du trésor public. Vous connaissez aussi je présume ? 😀 Et donc... on est bien d'accord que votre animosité est une fois de plus liée... au fric (celui qu'on dépense, celui qui n'est pas dépensé par d'autres, etc.)
        ?
        En prenant du recul, votre vie personnelle serait largement plus sereine si vous étiez postmonétaire ! Mais qui sait, vous intervenez ici peut-être pour une autre raison plus politisé encore ?
        🙂

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Matthieu - lun 15 Fév 21 à 3 h 54

          Donc tu nous saoules avec des grands concepts sans jamais passer à l'acte ?

          Signaler un commentaire inapproprié
        2. JANUS - lun 15 Fév 21 à 6 h 59

          "votre vie personnelle serait largement plus sereine si...." Engagez-vous qu'ils disaient !

          Modéré
  6. JANUS - sam 13 Fév 21 à 23 h 34

    En résumé "vous et les autres" sic !🐱‍👤

    Signaler un commentaire inapproprié
  7. Galapiat - sam 13 Fév 21 à 23 h 42

    Ni haine , ni mépris mais marre d'être pris pour des nantis , il faut assumer SES décisions ne pas les faire supporter par la collectivité.C'est l'accumulation de ces abus qui conduisent à une gouvernance extrémiste. Ne pas vouloir le constater à conduit aux drames dans l'enseignement. Nous ne voulons plus assumer la misère qui se déverse chaque jours

    Modéré
  8. Galapiat - dim 14 Fév 21 à 0 h 11

    L'état comme il l'a fait pour l'hopital militaire montée en urgence, installer des marabouts équipés de lits, toilettes pour héberger pendant le froid avant de reconduire à la frontière ceux qui ne justifient pas d'un droit à rester sur le territoire. Seulement ce serait reconnaitre qu'il est incapable de gérer l'afflux permanents de nouveaux arrivants.
    La France a pris sa part comme pays d'accueil, il est temps que les signal passe au rouge à l'entrée. Les soins pris par la CMU pour des migrants quand de nombreux de nos anciens ne se font plus soigner faute de prise en charge etc etc je ne m'étendrais pas pour ne pas être taxé d’extrémiste.
    Alors jouer les grands cœurs bien installé au chaud derrière son clavier , tenter de faire pleurer dans les chaumières, imputer les évènements à la monnaie, critiquer ceux qui contestent en ignorant totalement la façon dont ils vivent, leurs problèmes des charges familiales qu'ils assument, reflète la petitesse de son jugement, mais ce n'est pas une nouveauté.

    Modéré

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut