Édition 2019 du Food Street Festival – ©Brice Robert

Lyon Street Food festival, une édition 2020 sous le signe du voyage culinaire

La 5ème édition du Street Food Festival à Lyon se tiendra du 16 au 19 septembre 2021 aux anciennes usine Fagort. Les organisateurs ont choisi le thème "Initiation au voyage" pour cette année.

Une centaine de chefs cuisineront pour la 5ème édition du Street Food Festival à Lyon. Les organisateurs, Thomas Zimmermann et Emeric Richard, ont opté pour une édition axée sur le voyage et la cuisine internationale. Une quinzaine de personnes compose l'équipe du festival, composée majoritairement de jeunes.

Quatre thèmes ont été choisi pour l'évènement : l'Afrique, Bruxelles, la Vallée de la gastronomie (de Dijon à Marseille) et la cuisine de rue venue d'Asie. Le festival accueillera notamment Anne-Sophie Pic, la femme cheffe la plus étoilée du monde, originaire de Valence.

Les nouveautés de 2021

La dernière édition du festival avait eu lieu en 2019, et avait réuni près de 30 000 visiteurs aux Subsistances. Depuis 2016, le festival ne cesse de réunir plus de visiteurs, ce qui a poussé les organisateurs à déménager. Les anciennes usines Fagort Brandt, dans le 7ème arrondissement, accueillent l'évènement cette année. Les organisateurs attendent 35 000 spectateurs, conformément aux jauges de 5000 visiteurs en simultané. Mais ils espèrent voire la jauge grandir d'ici septembre, car le lieu de 28 000m² peut en accueillir bien plus.


"Le public pourra naviguer entre les espaces et se faire son propre festival", résume Emeric Richard, co-fondateur du festival.


Le festival sera découpé en 17 espaces, avec plusieurs espaces inédits.  Le Wine district mettra le vin à l'honneur. La bière, quant à elle, sera la star de la zone Octoberfest. Dans l'espace My Marchy, des artisans locaux tiendront des stands pour présenter leur travailsur 600m².

Promouvoir la cuisine de rue

"Je veux que la planète street food mondiale ait envie de se réunir à Lyon", rêve Thomas Zimmermann, qui aimerait voir la ville devenir capitale de la cuisine de rue."Je suis fils de restaurateur et j'ai toujours vu mon père travailler dans une cuisine fermée. Nous on veut faire tomber les murs, qu'on puisse presque toucher les chefs, sans chichis, de façon très brute", relate le fondateur.

"Ce festival est une chance incroyable, cela permet de tester des recettes, de faire connaître la street food à plus de gens", s'enthousiasme Océane de Rocket's, un foodtruck de boulettes, qu'elle a fondé avec sa collègue Doriane. "Les boulettes c'est un support déclinable à l'infini, avec lequel on peut s'amuser", développe-t-elle. Leur foodtruck sera présent à l'édition 2021 du festival.

"Je trouve ça top de promouvoir le monde de la street food parce qu'on a plutôt l'habitude de travailler sur des parkings ou sur le bitume, le festival nous met en lumière", apprécie Mathieu Filidori. Il a monté deux concepts de cuisine de rue d'influence africaine et gastronomique : Cocody et Poule&Gang. Pour le festival, le cuisinier apportera un side-car adapté en foodtruck qu'il a lui-même créé. "Je suis surtout content que le festival mette à l'honneur le thème de l'Afrique, car c'est une cuisine qui n'est pas très bien représentée ni même mise en valeur", ajoute-t-il. Pour le festival, il proposera du poulet mariné de plusieurs façons, accompagné de bananes plantain ou de riz woolof.

La culture à l'honneur

À la programmation culinaire, s'ajoute une programmation musicale et culturelle. Dix concerts live sont prévus, avec deux scènes. La scène Afrique accueillera Lova Lova, Bab L'Bluz, Balani Soudsystem et Maya Kutsi. Sur la Live Stage, on pourra retrouver parmi les têtes d'affiche : Irène Dresel et sa musique techno, Magenta, le nouveau projet du groupe Fauve : Magenta et les Naive New Beaters, entre électro, rap et pop.

Édition 2019 du Food Street Festival - ©Brice Robert

Le festival dédie un espace entier à la création artistique, intitulé Street Academy. Une oeuvre monumentale, une sculpture géante d'esturgeon, sera créée pendant le festival, à partir des bouchons de bouteille récupérés. Une dalle d'expression accueillera de l'initiation à la danse, au football, au roller disco et au skate.

Les organisateurs du festival ont aussi laissé la place à la pédagogie et l'apprentissage, avec 200 ateliers participatifs d'organisés, d'une durée de 30 à 45 minutes. Des cours de cuisine seront évidemment mais aussi d'origami, de sabre coréen, d'aquarelle, de calligraphie, de graff'...etc

Une offre écoresponsable

La zone Ecolab accueillera 24 ateliers participatifs autour des pratiques respectueuses de l'environnement. Les visiteurs pourront fabriquer des films alimentaires en cire d'abeille ou des bijoux à partir de chambre à air. Les végétariens et végétaliens trouveront leur bonheur dans le festival, avec plusieurs stands et offres de restauration qui leur seront accessible. Contrairement à l'édition 2019, les stands de cuisine végétale ne seront pas réunis dans une seule zone mais présents dans tout le festival.

"C'est dans l'ADN du festival de vouloir consommer autrement et plus raisonnable. Ça prend des aspects variés : dans le cahier des charges des chefs qui favorisent le bio et le local, dans la gestion des déchets et avec la mise en place de contenants recyclés et recyclables", détaille Emeric Richard. Cette année, adieu les bouteilles en plastique, l'eau sera servie dans des gourdes réutilisables et le festival vise le zéro plastique.

Informations pratiques :

Du 16 au 19 septembre 2021
Jeudi et vendredi : 18h-minuit
Samedi : 11h - minuit
Dimanche : 11h-22h

Prix adulte : 8,5€ en prévente, 9€ sur place
Prix enfant (5-10 ans) : 5,5€ en prévente, 6€ sur place

Anciennes usines Fagort Brandt, 65 rue Challemel-Lacour, Lyon 7e

Lyon Capitale est partenaire de l'évènement et fera gagner des places à ses lecteurs début septembre.

 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut