Affiche du film documentaire “Les Accueillants”

Lyon : salle comble pour la projection “Les accueillants”

En ce début de vacances d’hiver, La Comédie Odéon a proposé la projection du film-documentaire “Les Accueillants” mettant à l’honneur plusieurs Lyonnais qui ont choisi d’ouvrir leurs portes et leur quotidien à des jeunes mineurs réfugiés.

La queue n’en finissait plus devant la billetterie du théâtre du centre-ville. La salle affichait complet pour le documentaire réalisé par Sylvie Perrin et co-écrit par Raphaël Ruffier-Fossoul. Plus de 320 personnes sont venues assister à la projection suivie d’un débat sur la question de l’accueil des jeunes mineurs réfugiés et le lancement du site les-accueillants.org.

Mettre en lumière ces gens qui œuvrent dans l’ombre pour redonner des couleurs à notre France”, c’est ce qui a motivé Sylvie Perrin et Raphaël Ruffier-Fossoul pour réaliser ce documentaire qui présente différents portraits de Lyonnais qui ont décidé des jeunes migrants mineurs qui vivent dans la rue.

“Oui, la France est accueillante”, mais les institutions doivent redoubler d’efforts

Après la projection, un débat s’est tenu en présence d’“accueillants” qui ont participé au film, de la réalisatrice, de Sandrine Rodriguez, juriste spécialiste de la question des mineurs isolés, Cedric Van Styvendael, responsable de la mission municipale “accueillir à Villeurbanne” et Sylvie Guillaume, députée européenne spécialiste des questions migratoires.

De nombreuses questions ont été soulevées : assiste-t-on à une crise de la solidarité en Europe ? L’action des “accueillants” ne favorise-t-elle pas, en tentant de pallier un manque d’action publique, à la déresponsabilisation des institutions françaises et européennes ? Les familles répondent qu’elles ne souhaitent en aucun cas “faire la politique à la place de la politique”, mais défendent le “devoir d’exemplarité” et d’humanisme de chaque citoyen.

Mission réussie pour les organisateurs

Même si de nombreuses évolutions institutionnelles sont attendues, le projet qui s’applique à donner de la voix à ces jeunes et ces “acceuillants” n’est pas terminé. Des projections sont d’ores et déjà prévues au “Salon Primevère” samedi prochain, et à la mairie du 1er arrondissement au mois de mars.

Au terme de cette soirée, de nombreuses personnes ont proposé d’organiser d’autres projections dans plusieurs villes de France. Pour Sylvie Perrin, cet évènement est un succès puisque beaucoup de personnes ont pu “découvrir la possibilité de devenir accueillants”, et finalement, la simplicité de cette démarche spontanée.

Les organisateurs en ont profité pour annoncer l’ouverture du site les-accueillants.org, une plateforme qui veut présenter le plus exhaustivement possible des portraits d’“accueillants” en France qui partagent leur choix et leur quotidien. La réalisatrice du documentaire explique vouloir afficher fièrement cette mobilisation souvent silencieuse “par humilité”. Selon elle, “il est important de donner à voir des actions positives” menées par des citoyens français, de tout âge et toutes classes sociales confondues.

L’équipe projette désormais de contacter des antennes et associations dans différentes régions pour organiser des séances photographiques et de nouveaux portraits d’accueillants. Elle a déclaré ouverte une campagne nationale afin de donner à voir les parcours de ces familles qui ont choisi d’ouvrir leur cœur.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut