Fête des lumières 2016 hôtel de ville 1
© Elise Anne

Lyon : Revivre la fête des Lumières 2016 en vidéo

L'édition 2016 de la fête des Lumières s'est clôturée ce samedi. Pour ceux qui ont manquer l’événement, Lyon Capitale vous propose une promenade en vidéo des Terreaux à Bellecour en passant par Fourvière et la cathédrale Saint-Jean.

Lire aussi : Fêtes des Lumières, découvrez les tops et les déceptions

 

Le groupe Ez3kiel a eu la chance cette année de magnifier la cathédrale Saint-Jean. Ces musiciens ont raconté une histoire à l’aide du son et de la lumière en utilisant les 12 000 pierres comme autant de pixels. Un laser sert de stylet pour souligner les détails de cette vieille dame.

Évolutions Ez3kiel / Cathédrale Saint-Jean, Lyon 5e

En 2015, l’installation des Terreaux devait être raccord avec la COP 21. Un an plus tard, elle est resté plus que jamais d’actualité. Un savant fou part à la poursuite d’une chouette qui a déréglé sa machine à climat. Il va tenter de remettre les choses en ordre dans un spectacle, imaginé par Joseph Couturier, mêlant sons, feu et projections.

Sans dessus, dessous – Joseph Couturier / Place des Terreaux, Lyon 2e

La cour de l'hôtel de ville de Lyon s'est transformé en allégorie du mythe de la caverne. Platonium est une œuvre renversante, élaborée en partenariat avec le CNRS.

Platonium - Eric Michel et Akari-Lisa Ishii, Lyon 2e

Les positions se sont inversées au théâtre antique de Fourvière. Les spectateurs prennent place sur la scène et ce sont les gradins qui s’animent, à la lumière des projecteurs et effets de flammes. Attirée par la chaleur et les rayons, une étrange créature pourrait bien sortir de l’ombre.

Incandescens – Direction de l’éclairage public / Théâtre antique de Fourvière, Lyon 5e

Les robots se sont invités à la Fête des lumières pour composer un orchestre décalé.

Roboticum – Yves Moreau / place Bellecour, Lyon 6e

Arboré'lum : une installation où la lumière se fait passer pour du végétal. Mais gare à ces étranges arbres, l'orage gronde.

Arboré’lumEric Barray / place Louis-Pradel, Lyon 2e

La grande roue est devenue un Songe avec des projections d’images sur toile qui s’inspirent du cinéma de Tim Burton, Fellini ou Nino Rota. Une double mise en abîme faite de manèges, trains fantômes, grand-huit et autres lanceurs de couteaux ou hommes forts.

Un songe forain – Nathanaëlle Picot / Place Bellecour, Lyon 2e

 

Installation interactive place des Célestins avec Coups de cœur. Les amoureux étaient invités à toucher ce gros cœur qui capturera leurs rythmes cardiaques conjugués pour vibrer ensuite en son et lumière sur la bande originale de leur passion.

Coups de cœur – Les Allumeurs / place des Célestins, Lyon 2e
Faire défiler vers le haut