Happening de Filactions avant la marche contre les violences faites aux femmes à Lyon le 24 novembre ©Mathilde Régis

Lyon : rassemblement ce samedi contre les violences faites aux femmes

A l'initiative du collectif Droits des Femmes, un rassemblement déclaré est organisé à Lyon ce samedi 21 novembre pour dénoncer les violences envers les femmes, en augmentation depuis le premier confinement. D'autres mobilisations sont prévues autour du 25 novembre, journée internationale contre les violences faites aux femmes.

Le 25 novembre 1960, les sœurs Mirabal, mobilisées contre la dictature en République dominicaine, étaient assassinées après avoir été torturées. Depuis 1999, le 25 novembre est devenu la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Ce samedi 21 novembre, le collectif Droits des Femmes organise à Lyon un rassemblement à partir de 15h place Bellecour.

Des violences envers les femmes en constante augmentation en France

Le collectif rassemble plusieurs associations féministes, syndicats et organisations politiques. Parmi celles-ci, le Planning familial dont fait partie Valérie Radix. "Chaque année, nous faisons plusieurs événements autour de la date du 25 novembre, développe-t-elle. Ce samedi, il y aura des prises de parole, notamment du collectif de femmes sans-papiers 69 et un happening des femmes en blanc de Filactions comme chaque année. Nous voulons dénoncer les violences conjugales qui ont augmenté avec le premier puis le deuxième confinement, et plus globalement les violences sexistes et sexuelles. Nous observons un continuum de violences dans le monde, le recul des droits d'accès à l'IVG, les stérilisations forcées..."

En France, en 2018, 121 femmes ont été assassinées par leur conjoint ou leur ex-conjoint, soit une tous les trois jours. En 2019, 146 féminicides ont été recensés, soit un tous les deux jours. Ces violences conjugales ont augmenté de 30 % pendant le confinement du printemps d'après le ministère de l'Intérieur. Pour ce deuxième confinement, la situation est similaire d'après les retours du terrain auprès du collectif Droits des Femmes. Les militantes demandent donc à ce que la prévention de ces violences soient prises au sérieux. Elles se méfient également de la privatisation du 3919, le numéro d'écoute national pour les femmes victimes de violence, dont l'appel d'offres devrait être publié sous peu.

Du violet pour Lyon

Le collectif espère rassembler un nombre significatif de personnes malgré le contexte sanitaire. Pour les militantes, les violences envers les femmes sont l'affaire de tous.

"Nous appelons les Lyonnaises et les Lyonnais à recouvrir Lyon de violet, poursuit Valérie Radix. Nous allons en afficher un peu partout avec des lumignons, des rubans... Historiquement, le violet est la couleur du féminisme, c'est aussi le symbole de la lutte contre les violences faites aux femmes. Venez masqués et avec du violet !"

Au-delà de ce rassemblement, d'autres événements devraient avoir lieu dans les jours suivants. Le mercredi 25 novembre, un nouveau rassemblement est d'ores et déjà annoncé à 18h30 devant le McDonald's de Charpennes. Suite aux révélations de Médiapart concernant les violences sexuelles au sein de la chaîne de fast-foods, le collectif Droits des Femmes dénoncera cette fois-ci plus spécifiquement les violences faites aux femmes au travail.

 

3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - sam 21 Nov 20 à 12 h 57

    Message aux organisatrices :
    Pourquoi vous ne militez pas pour qu'il y ait des cours de psychologie dans toutes les écoles de France ?
    La violence n'est pas le fruit du hasard, mais de mécaniques liées aux frustrations, frustrations liées à une communication mauvaise, à l'hypocrisie des mondes qu'on se construit, etc, etc, etc. Bref, la violence est tout sauf "glorieuse" et ça doit s'apprendre à l'école ! (au lieu d'apprendre l'Histoire comme "une gloire de la violence des batailles gagnées", etc).

    Tant que la psychologie ne sera pas enseignée, la société continuera de produire en permanence des êtres (hommes principalement, mais femmes également) qui croiront à la violence comme solution.

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. JANUS - sam 21 Nov 20 à 16 h 04

    Abolition a la recherche de sponsors donc de fric pour ses "cours de psychologie"!

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - sam 21 Nov 20 à 16 h 09

      Mise à disposition gratuite des connaissances. 🙂

      Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut