Lyon, modèle du commerce équitable

A Lyon en particulier, le Collectif des Acteurs du Commerce Equitable (CLACE), donne de l'énergie à ce mouvement.

Le 9 mai, s'ouvrait la " Quinzaine du commerce équitable ". Au départ un événement national, la manifestation est relayée dans les grandes villes de France. A Lyon, cela fait 9 ans que le CLACE organise ces 15 jours de solidarité commerciale. L'objectif est de communiquer autour de ce commerce particulier et de sensibiliser les consommateurs aux enjeux qu'il véhicule. Ceux d'un commerce capable de respecter les producteurs et de proposer des produits de qualité aux consommateurs. " Le commerce équitable ce n'est plus un magasin de ponchos péruviens " déclare Delphine Mousnier-Lompre, coordinatrice de la Quinzaine. Pignons sur rue, les boutiques " équitables " proposent désormais une grande diversité de produits. De la bière du Laos au Coca bio, des jouets en bois pour enfants aux vêtements urbains sérigraphiés, tout le monde peut y trouver son compte. " Consommer équitable n'est pas plus compliqué que consommer dans un supermarché " précise Marina David, co-gérante de L'Epicerie Equitable de la rue Sebastien Gryphe. Un certain nombre de produits, incultivables par les agriculteurs français, feront dans un premier temps l'affaire. Le café artisanal labellisé n'est pas plus cher que le café industrialisé, le quinoa est une céréale capable de relayer le maïs ou le blé et ainsi d'apporter une plus grande diversité culinaire dans nos assiettes, bref, plus d'excuses.

Mobilisation Lyonnaise

Au niveau du Commerce Equitable, Lyon a une longueur d'avance en France. Mais ce n'est pas sans compter l'investissement du CLACE. Ce réseau de boutiques et associations qui organise depuis plusieurs années la " Quinzaine du Commerce Equitable ". Ce collectif est né en 2004 d'une volonté de mener des actions communes, d'informer et de promouvoir le commerce équitable. Le réseau compte aujourd'hui 23 structures mobilisées pour faire bouger les choses. Leur prochaine implication ? La mise en place d'un marché équitable. Dès le premier week-end de juin, ils proposeront leurs produits tous les premiers dimanche du mois place Jutard à la Guillotière. Leur organisation dynamique leur a valu quelques félicitations et sollicitations, notamment celles d'acteur du commerce équitable de Paris, admiratifs de leurs organisations et de leur mobilisation. Mais même exemplaire, le collectif a quelques difficultés à s'imposer. Il s'en tient parfois à pas grand-chose et même parfois à une histoire d'affiche. Le support visuel de la " Quinzaine du Commerce Equitable ", jugé trop militant et engagé, n'a pas plu à la Mairie de Lyon qui a préféré faire sa propre campagne de publicité. Une caricature d'un capitalisme sans regard sur les producteurs du Sud et un slogan, un peu provocateur auront suffit à bousculer une Mairie un peu frileuse. " Toujours moins cher mais à quel prix ? ", peut être au prix du partenariat de la Ville.

Victor Guilbert

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut