CGT drapeau pot
© Tim Douet

Lyon : manifestation interprofessionnelle ce jeudi 8 à 10h30

La manifestation interprofessionnelle “Pour le progrès social”, qui aura lieu demain, débutera à 10h30 place des Brotteaux en direction des Cordeliers.

Cette manifestation qui s’élancera demain vers 10h30 de la place des Brotteaux vers les Cordeliers réunira la CGT (Confédération générale du travail), la FSU (Fédération syndicale unitaire), Solidaires, l’Unef (Union nationale des étudiants de France) et l’UNL (Union nationale lycéenne). Une manifestation conjointe pour plus de progrès social.

La CGT appelle à venir manifester pour "en finir avec l’austérité salariale qui plombe notre économie". Dans ce sens, la manifestation comporte de nombreux motifs :

• Augmenter les salaires, les retraites, les pensions, les minima sociaux, le point d'indice des fonctionnaires, et les bourses

• Promouvoir l'égalité salariale femmes/hommes

• Améliorer les conditions de travail et réduire le temps de travail pour créer des emplois, combattre et réduire le chômage

• Pérenniser et améliorer les garanties collectives

• Pérenniser et améliorer la protection sociale, les retraites complémentaires, pour garantir les droits, à la santé et à la retraite

• Développer les investissements pour relancer l'activité économique en tenant compte des impératifs écologiques

• Protéger socialement les jeunes pour garantir un droit à l’autonomie

• Conforter et promouvoir les services publics

• Investir dans le système éducatif pour faire face à l’augmentation du nombre de lycéens et d’étudiants en leur assurant des conditions d’études satisfaisantes.

Comme nous vous l’avons annoncé aujourd'hui, cette manifestation va entraîner de nombreuses perturbations sur les lignes de bus TCL.

à lire également
David Kimelfeld, lors de son élection à la présidence de la métropole – Grand Lyon, juillet 2017 © Tim Douet
À la tête de la métropole depuis dix-huit mois, David Kimelfeld accélère le rééquilibrage entre ses compétences urbaines (héritées du Grand Lyon) et sociales (récupérées du département). L’outil créé en 2015 commence selon lui à montrer les premiers signes de sa pertinence. Mais il demande aussi du temps. En creux, David Kimelfeld dresse l’inventaire de la patte qu’il a apportée à cette collectivité depuis qu’il a succédé à Gérard Collomb.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut