Les forces de l’ordre bloquant la place Bellecour sur l’accès Sud et Nord pour disperser les derniers manifestants de l’acte XII © Mathilde Régis

Lyon : les derniers Gilets Jaunes repoussés de la place Bellecour

En fin d'après-midi, la rue Victor Hugo a été le théâtre de jets de gaz lacrymogène pour disperser une partie du cortège de l'acte XII des Gilets Jaunes. À Bellecour, des jeunes lançaient des insultes à la police avant que les CRS ne chargent pour faire évacuer la place.

Après les échauffourées au sein même du cortège des Gilets Jaunes à Confluence et des jets de pierre sur les forces de l'ordre, les manifestants de l'acte XII ont rejoint le centre ville de Lyon. Selon un gilet jaune présent aujourd'hui, la tension était particulièrement palpable au niveau de la gare de Perrache. La situation s'est également tendue lors du passage par la rue Victor Hugo, actuellement en plein travaux. Dans plusieurs boutiques, les commerçants ont fermés les grilles  avant de se munir de masques filtrants pour se protéger des gazs lacrymogènes.

Une salariée d'une boutique de la rue piétonne raconte. "Dans le cortège, des casseurs sont passés par là et ont commencé à casser des barrières avant que la police ne gaze toute la rue". Les barrières de travaux de la rue ont été renversées par terre et une vitre du magasin Bocage a été brisée*.

La rue Victor Hugo vers 17h30 lors de l'acte XII des Gilets Jaunes à Lyon ©Mathilde Régis

Au centre de la place Bellecour, des manifestants sont encore présents vers 18h00, après que des grenades lacrymogènes aient été lancées.

Face au cordon de CRS qui bloquent l'accès vers la rue Victor Hugo, des insultes envers la police fusent de la part de jeunes. Pendant ce temps, des Gilets Jaunes débattent sur le pouvoir d'achat. La hausse des prix survenue ce 1er février est vue comme un nouvel affront de la part de la majorité. "Moi je veux bien que les producteurs soient mieux rémunérés, mais pourquoi est-ce toujours nous qui payons ? Comme d'habitude, ce sera la grande distribution qui va profiter de la hausse au détriment des producteurs et des clients !"

Un premier mouvement survient et fait déplacer la foule disparate vers la rue de la République et la rue de la Barre. Les CRS en profiteront pour avancer sur quelques dizaines de mètres et faire reculer d'autant plus ceux restés au centre de la place.

Les policiers chargent pour faire évacuer les manifestants restant sur la place Bellecour lors de l'acte XII ©Mathilde Régis

Un peu plus tard, une nouvelle charge de policiers est lancée pour attendre la bouche de métro - fermée en fin d'après-midi - qui se trouve proche de la rue de la République tandis que les accès à celle-ci ainsi qu'à la rue de la Barre restaient bloqués par les forces de gendarmerie. Au mégaphone, un policier indique la sortie par la place Antonin Poncet. Sous une pluie battante, la place se vide peu à peu. Selon les derniers chiffres, il y a eu six interpellations pour cet acte XII à Lyon*.

*Mise à jour après de nouveaux éléments : le bilan de la journée est de six interpellations et non plus de quatre. Parmi la casse constatée, trois conteneurs à verre ont été dégradés.

à lire également
Que donne la nouvelle Cité de la gastronomie de Lyon quand on décide de la tester en conditions normales, en payant le ticket regroupant entrée et dégustation à 24 euros ? Réponses dans notre article.
d'heure en heure

d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut