argent-public-subvention-depense-300x225

Lyon : les biotechs ont le vent en poupe !

Erytech Pharma a annoncé avoir levé 30 millions d’euros le 23 octobre, majoritairement auprès d’investisseurs américains. La biotech française Transgène, présente au sein du biopôle de Lyon, a pour sa part réussi à amasser 65,5 millions de fonds en mars dernier. Les deux entreprises biotechnologiques tablaient sur un succès moindre.

La biotech française Transgène a réussi l'exploit de lever 65,5 millions d'euros de fonds, ce qui devrait lui permettre d'améliorer ses deux produits phares actuellement en développement : le TG4010, un vaccin thérapeutique utilisé dans le cadre des cancers du poumon non à petites cellules, et Pexa-Vec, un virus qui cible les cellules cancéreuses du foie. L'entreprise prévoyait de recevoir 45 millions d'euros en février dernier.

L'établissement pharmaceutique Erytech Pharma, basé à Lyon, a pour sa part annoncé avoir augmenté son capital de 30 millions d'euros (dont 68 % de capitaux américains), contre 25 millions attendus. Cette entreprise biotechnologique développe notamment un nouveau traitement contre la leucémie, dénommé Graspa.

Le 23 octobre, Lyonbiopôle avait annoncé un renforcement de sa présence à Boston et un partenariat officiel avec le Massachusetts Life Science Center (MLSC), signe de la maturité du secteur français.

à lire également
Pascal Le Merrer, fondateur des Journées de l’économie de Lyon © Antoine Merlet
Entretien avec Pascal Le Merrer, professeur d’économie à l’ENS, qui a fondé, à Lyon, en 2008 les Journées de l’économie, dont la 12e édition s’ouvre le 5 novembre sur le thème “Environnement, numérique, société… la décennie de tous les dangers”. Dix ans durant lesquels les économistes vont devoir “trouver un consensus” pour éviter un retour des populismes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut