BIERA bières

Lyon : les bars du centre-ville se préparent pour OM/Atlético

Les restaurateurs et les bars lyonnais se préparent à accueillir les supporters au centre-ville pour le match OM/Atlético Madrid de ce mercredi soir. Malgré les passes d'armes entre les clubs lyonnais et marseillais, le mot d'ordre sur les terrasses ainsi qu'à la municipalité est la sérénité.

La place des Terreaux est encore calme à la veille du match OM/Atlético. Le gros des supporters n’est pas encore arrivé mais certains, comme Flavien, sont déjà venus pour reconnaître le terrain. Ce supporter de l'OM, âgé de 25 ans et qui arbore fièrement la tenue de son équipe, est venu spécialement de Dublin pour assister au match.

S'il n'a pas fait tous ces kilomètres pour le regarder au bar et qu'il rejoindra évidemment ses co-religionnaires au Stade, il profite pour l'instant du soleil lyonnais à la terrasse de La Fontaine. "Avec les Lyonnais en L1 on ne s'entend pas très bien, reconnaît-il. Mais là ça ira. Ceci dit j'avoue que si le match c'était l'OM contre l'OL je ne me montrerais peut-être pas habillé comme ça". Le gérant du bar qui discute avec lui y voit de son côte "une bonne occasion pour travailler et faire un peu de chiffre d'affaires." Il espère d'ailleurs que la météo sera au rendez-vous "pour pouvoir installer la terrasse".

"On nous demande de faire ami ami, c'est un peu facile."

Juste à côté au Boston Tavern la terrasse sera de toute façon installée, qu'il vente ou qu'il pleuve, comme d'habitude. "On va diffuser le match sur deux grands écrans, explique Rémi, serveur du bar. Quand on lui demande qui il va supporter, ce Lyonnais refuse de choisir un camp et donne une réponse de normand : "j'aime juste le foot". Lui non plus n'est pas inquiet outre mesure à propos de la sécurité du centre-ville. "Les forces de l'ordre seront présentes de toute façon, ne serait-ce que parce qu'il y a la menace terroriste, note-t-il. Après ça peut fritter entre les Lyonnais et les Marseillais. Les dirigeants des deux clubs se sont comportés n'importe comment et maintenant on nous demande de faire ami ami, c'est un peu facile."

Lire aussi : Ligue Europa OM – Atlético : les mesures de sécurité détaillées

Le risque d'accrochages entre les supporters des deux clubs est en réalité la seule chose qui inquiète vraiment, y compris à la municipalité. "Moi je veux que cela se passe bien, explique Jean-Yves Sécheresse, l'adjoint à la sécurité, contacté par Lyon Capitale. Mon inquiétude c’est que des supporters de l’OL, dans le cadre d’hostilités que je ne vais pas qualifier, aient envie d’en découdre. Il y a certes eu une espèce de compétition entre les présidents des deux clubs, puis entre les entraîneurs, mais c’est en train de se tasser".

"Dans ce quartier on a plutôt des bobos, ça sera tranquille."

Plus haut à la Croix-Rousse de nombreux amateurs du ballon rond se rendront probablement au pub Les Galopins. "Il devrait y avoir pas mal de gens, comme d'habitude, prévoit Karl, le serveur. Et en plus mon patron est fan de l'OM." Lui en revanche ne supportera personne. Anthony, le patron, se veut optimiste, malgré la côte défavorable pour son club. "On va gagner," assure-t-il. Ici, pas de préoccupation particulière quant à la sécurité, "on sortira peut-être les verres en plastique, explique Karl. Mais bon dans ce quartier on a plutôt des bobos, ce sera tranquille."

Même son de cloche de l'autre côté de la rue au Ninkasi. "Je pense que c'est surtout dans le centre que ça va bouger, avoue l'une des serveuses. Nous de toute façon, on y va au talent, on cache les potentiels projectiles", s'amuse-t-elle en précisant que son établissement offre la possibilité de manger un bon burger en plus de savourer une bière devant le match. Quand on demande à l'équipe si ici on se reportera par défaut sur l'équipe française, l'un d'eux répond un "non" ferme. Pour les Lyonnais, Marseille c'est certes la France, mais c'est quand même Marseille. "Il ne faut pas faire monter la sauce inutilement, estime Jean-Yves Sécheresse. Il faut être serein. Enfin j’espère, sinon vous me téléphonerez à nouveau mercredi et je vous dirai que je suis très en colère", ironise-t-il.

Lire aussi : Finale Ligue Europa : la vente d'alcool interdite à Lyon ce mercredi

à lire également
Mosqué de paris © Elsa Viton
En ce mois de ramadan pour les musulmans de Lyon, de nombreux sites internet affichent les horaires de prières dont certains diffèrent de quelques minutes d'un arrondissement à l’autre. Une question d’horaire du soleil pour les uns, une vision “aberrante et exagérée” pour les autres.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut