Pôle Emploi à la Part-Dieu © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Lyon : légère baisse du nombre de chômeurs en mai

Cependant, cette amélioration ne compense pas la très forte hausse qui a eu lieu dans le Rhône et en Auvergne-Rhône-Alpes durant la période de confinement liée au coronavirus. 

En mai, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A* (475 260) a reculé de 4,5 % (- 22 390) en Auvergne-Rhône-Alpes, sans compenser les hausses des deux mois précédents (+133 450) de confinement. Les catégories B (80 260) et C (124 410) ont augmenté respectivement de 9,8 % et 16 %. Selon les chiffres de Pôle emploi, ce mois, une bascule de la catégorie A vers les catégories B et surtout C* s’est opérée, avec la sortie du confinement (24 300 personnes concernées). 

Sur les trois mois concernés par le confinement (mars, avril, mai), le chômage en catégorie A a augmenté de 30,5 %, soit +111 060 personnes. Au total, les catégories ABC augmentent de 9 % (+ 55 880). En un an, le chômage a ainsi augmenté de 21 % dans la région.

Concernant le Rhône, le nombre de chômeurs a légèrement baissé en mai (-3,9 %, -4 860 chômeurs) sans compenser cependant la hausse survenue lors des mois de confinement. Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie à a augmenté de 20 % (+23450 chômeurs).

Enfin, les inscriptions à Pôle emploi en mai ont été plutôt modérées dans la région (47 270). C’est le niveau le plus faible observé depuis au moins 20 ans. Les inscriptions suite à une fin de contrats courts sont en recul (-9 240) et les ruptures conventionnelles et les licenciements économiques sont en recul, en lien probable avec le maintien des salariés en activité partielle. Sur un an, les inscriptions marquent le pas (-110 970). 

Parallèlement, les sorties de Pôle emploi (42 760) sont plus nombreuses ce mois : +10 070. Les reprises d’emploi déclarées (+4 990) et les entrées en stage (+1 850) s’expliquent par la reprise progressive de l’activité. 

*Catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, sans emploi. Catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant exercé une activité réduite courte (de 78 heures ou moins sur un mois), Catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant exercé une activité réduite longue (de plus dde 78 heures sur un du mois) 
à lire également
Faire défiler vers le haut