Affiche du film “Grâce à Dieu” de François Ozon

Lyon : le film “Grâce à Dieu” assigné en référé ce lundi

Régine Maire, l'une des six personnes citées dans le procès Barbarin, a demandé que son nom n’apparaisse pas dans le film “Grâce à Dieu” de François Ozon.

Le film de François Ozon est assigné ce lundi devant le tribunal de grande instance de Lyon par les avocats de Régine Maire. Cette bénévole du Diocèse de Lyon présente parmi les six personnes citées lors du procès Barbarin ne veut pas que son nom soit présent dans le film “Grâce à Dieu”.

Son avocat ne comprend pas comme un film traitant de l'affaire Preynat puisse sortir avant la décision du tribunal de grande instance de Lyon dans le procès Barbarin. “Ça viole la présomption d'innocence”, déplore Me Vahramian. “C'est inédit qu'un film sorte avant une décision de justice. Dans ce film, il y a l’usage du patronyme de Mme Maire ce qui est inacceptable surtout quand celui-ci est censé être une fiction, ce qu'il n'est pas. C’est assumé par le réalisateur, c'est le point de vue des victimes. Et ces victimes ont des noms d'emprunt. Seules trois personnes sont présentées avec leur patronyme : c'est Preynat, le cardinal Barbarin et Régine Maire”, a poursuivi l'avocat de Régine Maire. Il ne s'agit pas de la seule procédure attentée contre ce film sur l'affaire Preynat et l'association La Parole Libérée.

Une autre procédure a été intentée par la défense du prêtre pédophile pour que la sortie de “Grâce à dieu”, prévue ce mercredi, soit reportée. L'audience a eu lieu à Paris vendredi et une réponse sera donnée ce lundi. 

à lire également
Métro de Lyon – Mars 2019 © Antoine Merlet
Depuis plusieurs jours, la ligne de métro C de Lyon tourne au ralenti avec des fréquences moins importantes. Quelle l'origine de cette situation, combien de temps va-t-elle durer ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut