Lyon : le compostage collectif pour valoriser nos déchets

C’est la semaine du compostage collectif jusqu’au 11 avril. Plusieurs évènements sont organisés par le Grand Lyon pour familiariser les habitants avec la gestion des biodéchets.

Biodéchets

©DR

Ce dimanche à Villeurbanne, l’association Les Compostiers installait un bac de compostage dans un jardin partagé. L’association créée en 2009 a déjà mis en place 72 bacs dans le Grand Lyon. Portée par un groupe de Lyonnais, l’initiative a rapidement reçu le soutien de la Région. En 2010 c’est la Métropole qui a pris le relais dans le cadre de son plan de prévention des déchets, afin d’améliorer la diffusion des bons réflexes.

Car aujourd’hui, selon les estimations, un habitant rejette en moyenne entre 50 et 80 kg de déchets frais qui pourraient être revalorisés par le biais du compostage.

L'art du compost

Construction du composteur collectif

©Estelle Bertrand
Le composteur est livré en kit

Pour Les Compostiers, le travail n’est pas simplement d’installer des bacs mais aussi d’accompagner un projet. "Nous répondons à une sollicitation", confie Joël Humbert salarié de l’association, "on monte ensuite le projet ensemble, les gens sont acteurs de la démarche". Que ce soient des copropriétés ou des bacs de quartiers, chaque composteur est ensuite géré par des bénévoles qui ont reçu une formation.

Car c’est tout un art de faire un bon compost ! "Dans ce genre de composteurs de centre-ville ce sont essentiellement des déchets de cuisine qui vont être collectés. Or, ceux-ci sont très riches en azote, explique Joël Humbert, si on n’applique pas quelques techniques de bases cela ne va pas bien se décomposer et du méthane va être rejeté".

Un chantier participatif

Le jardin d'Yvonne

©Estelle Bertrand
Les membres du Jardin d'Yvonne et Joël Humbert

Dans le Jardin d’Yvonne à Villeurbanne, c’est l’heure de la pause déjeuner. Ce jardin participatif installé sur un terrain prêté par la ville, a ouvert il y a 2 ans. Pour Laurent Legendre, co-président de l’association, l’objectif est d’y "faire de la pédagogie urbaine".

Aujourd’hui ils reçoivent leur composteur et Joël Humbert est là pour coordonner ce chantier participatif. Le bac, fabriqué par un atelier d’insertion de la ville, est reçu en kit : "le matin on monte le composteur et l’après-midi je fais une petite formation sur la gestion de celui-ci". Lors de chaque journée d’installation un repas partagé est organisé, "ça permet de créer des liens et une dynamique de groupe autour du projet".

Le coût d’un tel composteur, près de 1000€, est en partie pris en charge par la métropole de Lyon. Ensuite c’est l’association qui s’occupera de sa gestion.

Le compostage a la cote

Une fois les bacs pleins et le compost prêt à être utilisé, celui-ci est redistribué. Les bénévoles et personnes qui ont sollicité l’installation d’un composteur, en récupèrent environ les deux tiers. Pour le reste, un message est diffusé auprès des gestionnaires d’espaces verts et des jardiniers qui peuvent venir le collecter.

Ainsi la valorisation des déchets est totale. Et l’initiative prend de plus en plus d’ampleur à Lyon. Sur le site de Gratte-ciel par exemple, en janvier, ce sont quelques 120 foyers qui sont venus déposer, au moins une fois dans le mois, leurs déchets.

Alors désormais, coquilles d’œuf, épluchures, marc de cafés et autres restes de repas, c’est au composte qu’on les jette.

Vous trouverez tous les composteurs du Grand Lyon sur le site des Compostiers
à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut